Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Bourges. Trois semaines sans une goutte de vin!  À l'exception d'un blanc et d'un rouge chiliens pas terribles sur Aero Mexico, entre la capitale Mexicaine et celle du Costa Rica. Comme dit mon toubib, ça ne m'a pas fait de mal... Entre Pacifique et volcans, on s'est donc mis à la bière locale, l'Impérial, légère et désaltérante, et au jus de tomate relevé d'un peu de piment et d'une rasade de tequilla. Tout cela pour accompagner poissons grillés, barracudas et autres dorades, corvidas, crevettes, riz et pintos ( haricots rouges ), tacos et buritos.

saumur champigny Clos des Boutifolles 2009Au retour, la semaine dernière, on s'est tout de suite remis dans le bain ( de bouche) à la table d'un petit restaurant de Fontainebleau, autour d'une tête de veau ravigote et d'un sympathique brouilly 2009 de Victor Berard, vendu à un prix raisonnable qui n'avait rien à voir avec ceux pratiqués dans les restaurants ticos. Rien de tel que le gamay pour se refaire la bouche ! Et pour que la remise soit complète, on a ouvert le lendemain, un cent pour cent cabernet franc, saumur-champigny Clos des Boutifolles 2009, du Club du Vin Français (7,60 euros. www.cfv.fr) . Un vin bien fruité, avec des notes de fumé et de poivre, qui s'est fort bien débrouillé sur une andouillette grillée pommes frites. Ah, le terroir ! 

Parmi les bonnes choses dégustées ces derniers jours, histoire de faire ses gammes avant le prochain Salon des vins de Loire d'Angers, dont c'était la conférence de presse, un menetou blanc du Domaine Teiller, cuvée Mlle T 2008, servi sur une terrine de foie gras des Landes, sauvignon très expressif, proposé un peu frais mais distillant des notes exotiques, litchis entre autres, au fur et à mesure qu'il montait en température. Puis un dorénavant AOC châteaumeillant du Domaine de Chaillot, cent pour cent gamay, 2009, excellent comme tous les vins de Pierre Picot, qui nous avait tiré de ses cuves un rosé issu du gamay prometteur, pour l'apéro.

baron-rouillac-2008.jpgChangement de région pour finir, d'abord avec le Baron de Rouillac 2008, un pessac-léognan gourmand, très fruité, rond, sûr de lui, assemblage de merlot (42%) et de cabernet, élevé douze mois dont trois en barriques (10% neuves) puis neuf autres en foudres de bois. Bu pour le plaisir, avec quelques copains, avant de passer à table, autour de quelques cochonnailles. Pour info, Château de Rouillac,  dix-huit hectares d'un seul tenant de graves entourant une jolie chartreuse, autrefois propriété du Baron Haussman, a été racheté en 2010 par Laurent Cisneros, patron d'une grosse entreprise de bâtiment charentaise.Il a pour sa nouvelle acquisition de grandes ambitions.  (14 euros en carton de six).

Dame-de-Piegros-rouge-2008.jpgCap au Sud enfin, avec ce côtes-de-provence du Château de l'Aumérade, cuvée Dame de Piegros, rouge 2008, à dominante syrah (80%) assemblée au grenache.  Joli nez, dominateur, sur le fruit rouge mûr, belle présence en bouche sur des notes légèrement fumées. Servi sur des boulette de viandes, sauce tomate légèrement relevée de piment d'Espelette et de thym, accompagnées de tagliatelles, il a su apporter la fraîcheur nécesaire. (9,80 euros chez les cavistes).

Les petites lampées reviennent bientôt... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article