Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

JM-Collin.JPGJean-Marc Collin. Bientôt quinze ans qu'il a ouvert sa cave à Bourges, au centre commercial de Pignoux, à l'enseigne de Cépages de France depuis une dizaine d'années. Jean-Marc Collin, Champenois de Châlon, a passé vingt-cinq dans la banque, dont dix à Bourges, où il arrivé en 1985. Professeur en commerce international à l'IUT, à Issoudun puis à l'Impep, créateur des navettes entre Bourges et les aéroports parisiens, Embarquement Immédiat, en 1989, il a répondu à sa passion en 1997 en ouvrant ce commerce, d'abord sous franchise, qu'il a quittée quelques années plus tard pour créer sa propre enseigne. On aime sa bonhomie et sa jovialité, sa cave à whiskies, une des plus belle de Bourges et ses conseils avisés sur les vieux millésimes bordelais et bourguignons.

 - Le déclic ? C'est en hommage à mon père, grand amateur et connaisseur, que j'ai choisi sur le tard de faire ce métier du vin. Et j'aime ça car il s'agit d'un métier où, chaque jour, on acquiert sans cesse de nouvelles connaissances. Et cette passion a été réanimée dès mon arrivée dans le Cher grâce à deux grands messieurs du Sancerrois, Roger Neveu à Verdigny et Jean-Marie Bourgeois à Chavignol, deux inlassables promoteurs de leurs divins breuvages .

- La devise ? " Moult a appris que bien connut ahan " . Un proverbe du XIV ème siècle inscrit par Charles De Gaulle sur le livre d'or de l'ambassade de France à Dublin le 18 juin 1969. Que l'on peut traduire par quelque chose comme ... "on ne peut pas apprendre bien sans peiner".

- Le meilleur souvenir de dégustation ? La découverte de la côte rotie grâce à un ami et confrère banquier d'une grande banque américaine.

- Les coups de cœur du moment ? Chablis 2003 de Vincent Dauvissat, jamais bu de blanc d'une telle minéralité et intensité. Il s'agit d'un domaine très réputé et digne des éloges dont il fait l'objet. Je suis très fier d'être allocataire depuis peu. Ensuite, Clos Rougeard 2005, les Poyeux, en Saumur-Champigny. Bien qu'il soit un peu tôt pour le boire, il s'agit d'un cabernet franc d'exception, mélange de fruits rouges et noirs à peine assez mûrs, avec une bouche d'une précision rare. Et quelle longueur ! Un très grand, sûrement, même le plus grand des rouges de Loire. À garder encore bien des années en cave... Enfin, le champagne Brut Initial de Jacques Selosse, élaboré uniquement avec des chardonnays, à la robe dorée et aux bulles fines, rares et lentes, avec un nez épicé et puissant, sur des fruits jaunes. Finale longue sur la vanille, notamment.

 

(Cépages de France. Jean-Marc Collin. 127, rue Charlet à Bourges. Tél. 02.48.50.65.66)

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article