Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Hebdo. Dans sa dernière livraison hebdomadaire, Jacques Dupont fait le ... point sur le millésime 2010 en Val de Loire. « Il renoue avec la tendrese et ce fruité sauvage qui assura autrefois son succès » écrit-il. Le Monsieur Vin du magazine Le Point, donne notamment la parole au Sancerrois Claude Thomas-Labaille:  « On retrouve la fraîcheur avec 2010. On a un point de plus d'acidité, moins d'alcool, on a l'équilibre. C'est plus représentatif de l'appellation sancerre que 2009. On a fait une vendange complète, pas de grêle qui nous avait pénalisés en 2009. L'appellation a produit soixante-deux hectolitres à l'hectare en moyenne, le maximum est à soixante-cinq.»

Dans le palmarès de Jacques Dupont, trois vignerons du Centre-Loire. 

 - Le Domaine de Chatenoy d'Isabelle et Pierre Clément. 18510 Menetou-Salon 02.48.66.68.70. Sélection Salon des vins de Loire 2010. Menetou-Salon blanc. Nez poire, pomme golden, fleurs blanches, bouche bien fruitée, équilibrée, longue, petite amertume raffraîchissante en finale. 12,50 euros.

- Domaine Lebrun. Les Berthiers - 58150 Saint-Andelain 03.86.39.02.93 - 06.75.25.65.79. 17 - Pouilly-fumé. Citronné, minéral, floral, gras et fin à la fois, presque tannique en finale, tendu, long. Très joli vin qui commence à s'ouvrir mais demande un peu de patience. 12,50 euros.

- Domaine Thomas-Labaille. 18300 Chavignol 02.48.54.06.95. 16 - Sancerre Les Aristides vieilles vignes. Sur des sols de marnes, calcaire du kimméridgien au lieudit Les Monts-Damnés. Floral, roche chaude, moisson ; bouche vive, tendue, très fine et savoureuse. 12,50 euros.

link


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article