Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Isabelle-Photo-cote.JPG
Isabelle Forêt. Arrière-petite-fille de vigneron, Isabelle Forêt raconte dans une interview qu'elle a été initiée par sa grand-mère qui, dès l'âge de huit ans, lui faisait mémoriser les arômes. Plus tard, son grand-père lui remit une caisse de douze Grand Crus de l'année de sa naissance, un sacré millésime... Et c'est en écrivant un livret sur les plus grands vins français, qu'elle se rend compte que la plupart des grands châteaux qui faisaient rêver le monde entier appartenaient à des femmes. C'est pour leur rendre hommage qu'elle publia son premier guide du vin au Féminin, Elles et Bacchus, en 1985. Journaliste spécialisée et auteure des guides FEMIVIN édités chez Michel Lafon depuis 2002, notre Folle du jour blogue aujourd'hui sur www.femivin.com et www.winewomanworld.com où elle continue de décliner sa passion du vin au féminin. Merci, Isabelle pour ces jolies réponses au questionnaire...
- Le déclic ? Le premier verre ? Mon premier verre... de vin blanc moelleux un muscat Beaumes-de-Venise, à dix ans et un sublime châteauneuf-du-pape rouge à dix-huit ans.
  
- Une devise ? Le vin est d'inspiration cosmique, il a le goût de la matière du monde!
- Le meilleur souvenir de dégustation ? Un château-margaux 1945 dégusté à 6 heures du matin, assise sur des braises éteintes, au milieu du jardin après  l'incendie de ma maison, (une fois les pompiers partis). J'ai en mémoire trente ans après, la volupté de ce vin, la finesse et complexité de son fruité, son équilibre, le velouté de ses tanins et sa persistance. Il restera lié à un grand moment d'émotion. 
  
  
- Cave ou armoire ? Combien de bouteilles ? J'ai une très grande armoire Climadiff pour les vins courants et une petite cave où dorment mes vieilles bouteilles mais loin de chez moi.
- Les trois derniers coups de cœurs ?
 
- rouge: Domaine Courbis, Saint Joseph Les Royes 2006. Très Syrah, avec des arômes de violette et d'épices, des fruits rouges mûrs, un soupçon de cuir et de réglisse en finale. Un vin très bien fait, avec une belle structure qui tapisse le palais, des tanins enrobés et une longueur de fruits rouges très persistante qui tapisse le palais de bonheur.
 
- rouge: Cuvée Femme, Côtes-du-Rhône villages Visan de la Cave des Coteaux 2009 : cette cuvée est spécialement adaptée aux nez subtil et au goût délicat des femmes avec 50% de grenache 40% de syrah et 10% de mourvèdre provenant de vieilles vignes bien exposées sur le coteaux de l’enclave des Papes. Vin prometteur par son potentiel de vieillissement, opulent en richesse aromatique, beaucoup de fruits rouges, des notes de garrigue, d'épices douces avec des tanins veloutés
 
- blanc: Pouilly-Vinzelles, Domaine de la Soufrandière 2009, Bourgogne: En plongeant mon nez dans le verre c’est une explosion d’ arômes concentrés très séduisants où se mêlent fleurs blanches et jaunes, avec une complexité incroyable en bouche dominée par des arômes de  mirabelle, de pêche de vigne, d’agrumes et de fleurs blanches. La finale un soupçon  boisée aux notes d’amande grillée, de noisette et d’épices douces témoigne d’un très bel équilibre entre le gras, la rondeur et la minéralité. Après quelques minutes le bois s’estompe, il laisse la place à des arômes de fruits exotiques.
 
 
 

Commenter cet article