Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Fleur-chai-exterieur.JPGNéac. On construit à tout-va dans les vignobles de la Rive droite et au-delà. Des chais. Véritables œuvres d'art à ciel ouvert, ils sont en général signés par les plus grands architectes (Nouvel, Portzampac, Potta, pour ne citer qu'eux) et "révolutionnent" les paysages viticoles. Il y a eu le chai de Château Faugères, puis celui de Cheval blanc, inauguré en juin dernier, pendant Vinexpo. A venir, ceux de Pavie, La Dominique, Petrus (enfin !), Angélus (pour 2013). Et celui de La Fleur de Boüard a été baptisé pendant la semaine des primeurs... (voir l'article 48 heures de petites lampées sur la Rive droite...)

Un mot pour rappeler que le domaine de La Fleur de Boüard (anciennement La Fleur Saint-Georges), vingt-cinq hectares en appellation Lalande Pomerol, sur la commune de Néac, a été racheté il y a bientôt quinze ans par Hubert de Boüard de Laforest, co-propriétaire et vinificateur de Château Angélus, Premier Grand Cru Classé de Saint-Émilion. Et par ailleurs conseiller pour de nombreux domaines français et étrangers, au sein de Hubert de Boüard Consulting. « Je cherchais une propriété que je voulais familiale quand on m'a proposé La Fleur, explique-t-il, et je suis venu ici car à l'époque les vignes de Saint-Émilion était devenues hors de prix. J'ai été séduit par le terroir exceptionnel, les graves magnifiques.» Beaucoup de travaux ont été depuis entrepris dans les vignes qui cernent un petit château de belles pierres blanches. Objectif d'Hubert de Boüard, aujourd'hui entouré de ses quatres enfants, Coralie, Stéphanie, Matthieu et Quentin: « Faire de la Fleur de Boüard un cru excepptionnel en alliant la tradition et la technologie ». Pari réussi.

Et la technologie passe par un laboratoire d'analyses et un nouveau chai doté de cuves tronconiques en inox suspendues, à l'envers. Hubert de Boüard présente les avantages d'une telle technique dans cette petite vidéo réalisée pendant la présentation des primeurs. Réalisée avec un smartphone qui m'a joué des tours, ce qui explique d'Hubert de Boüard n'est pas toujours très droit, voire parfois presque à l'envers, comme les cuves... Qu'il veuille bien m'en excuser... Mais en fait, c'est ce qu'il dit qui est important. A écouter ici :vidéo


Fleur-Chai-cuves.JPG



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article