Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Guillemain.JPGBourges. Samedi, journée déménagement, le truc qu'on fait quand on aime bien les gens... Une joyeuse bande de copains-gros-bras et de copines plus graciles, des dizaines de marches à monter et à descendre, pour remplacer les séances de step... Un bureau, un buffet deux-corps, un canapé, une comtoise, deux commodes, un petit meuble chinois, des chaises, des tables, un (énorme) frigo, un four... Et des dizaines de cartons pleins de livres, de disques, de CD... Bref, du sport ! Mais, à l'heure du réconfort, autour d'un casse-croûte polo con mayo, salades et pizzas, quelques bouteilles. Dont ...

- Un pouilly-sur-loire 2010, Domaine de l'Épineau, d'Emmanuel Charrier. L'actuel (jeune) président du BIVC (Bureau interprofessionnel des vins du Centre-Loire) a fait ses classes chez Pierre Clément au Domaine de Chatenoy, à Menetou-Salon, avant de s'installer sur un domaine de cinq hectares, divisés en plusieurs parcelles, sur deux appellations, Coteaux-du-Giennois et Pouilly-Fumé. Un sauvignon typique, nez fleuri et oriental, tranchant, un peu végétal, sur une jolie finale d'agrumes.

- Un gris (que certains appellent "rosé") de Reuilly 2010, de Jean-Sylvain Guillemain, médaille d'argent au Concours des vins de Bourges 2011. Il s'agit d'un pinot gris, cépage qui se plaît particulièrement sur les sols souvent de marnes et de graves de cette appellation. Le genre de vin "visage pâle" que l'on peine à boire avec modération tant il explose de fraîcheur en bouche. Abricot, fleurs blanches, finesse. On va bientôt faire le plein de gris, l'été approche... 

Cremant-de-Loire.png- Un crémant de Loire brut, le Blanc de noir de la Maison Ackerman, pour les filles (graciles) qui voulaient des bulles... 70% cabernet franc, 15% grolleau et 15% de pinot noir, annonce la fiche technique. Elle nous apprend aussi que ce vin a vieilli dix-mois dans les galeries de tuffeau de cette grande maison saumuroise. Jolie robe et jolies bulles, nez fleuri et aromatique, bonne présence en bouche sur des notes d'agrumes et de laurier amandé. (Moins de 9 euros).

Cardinal-Duplessis.JPG- Un moulis 2008, le Cardinal (en hommage à Richelieu, tout encapé de rouge sur l'étiquette), second vin de Château Duplessis, une des trois propriétés de Marie-Laure Lurton (avec Villegeorge et La Tour de Bessan). On a ici un assemblage de merlot (77%), de cabernet sauvignon (14%) de cabernet franc (7%) et de petit verdot (2%). Plutôt mûre/cassis. Tannins bien présents, finale sur le poivre. Je n'ai pas aimé à l'ouverture, trop fermé, trop discret, il aurait probablement mérité d'être passé en carafe. Mais plus tard, alors que tout le monde était au café (je n'en bois quasi jamais), je me suis retapé le cardinal et là, j'ai failli rester plus longtemps en confession...

Les petites lampées (sans déménagement, j'en ai plein le dos !) reviennent bientôt... 

Commenter cet article