Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aux fous !

Plus on est de fous et plus on boit ! Et plus on partage ... Nous sommes bientôt deux cents. Blogueurs, journalistes, sommeliers, cavistes, restaurateurs, passionnés. Rejoignez-nous ! En répondant à ce questionnaire. Si vous voulez le recevoir par mail, prenez contact. Et n'oubliez-pas de joindre une photo de vous, verre en main, bien sûr...

- Qui êtes-vous ? Que faites-vous ? Votre auto-portait.

- Le déclic ? Le premier verre ?

- Une devise ?

- Le meilleur souvenir de dégustation ? (avec quelques lignes d'explications)

- Cave ? Armoire ? Combien de bouteilles ?

- Les trois coups de cœurs du moment ? (appellation, couleur, nom de domaine, appréciations).

Au plaisir de vous lire.

Alain Fourgeot.

 

Publié par Alain Fourgeot

Emilie-Porcher.jpg

Émilie Porcher. Elle se décrit comme « une exploratrice du vin, de l’authentique et de la pureté du goût » et se dit « passionnée et exigeante ». Émilie Porcher poursuit ses études en bachelor à Inseec Wine Institute de Bordeaux tout en effectuant un stage de six mois chez Vitisphère, « un média qui a su s’imposer comme incontournable aux yeux des professionnels », ajoute-t-elle. Notre Folle de vin est également une blogueuse. Sur À l'eau °o le vin °, elle propose des visites de domaines, des dégustations, les coulisses de grands événements mais également des recettes de cuisine, sa seconde passion. Ses réponses... 

 - Le déclic ? Le premier verre ? Mon premier verre remonte à mon enfance. Originaire de la Loire ma famille a cultivé la vigne de générations en générations. Je faisais du vélo entre les rangs de vignes. Au départ ce n’était pas du vin puisque la fermentation n’était pas faite, c’était ce qu’on appelle, dans la Loire, de la bernache. Le déclic est venu bien plus tard, lorsque j’ai découvert la complexité des vins vieillis chez mon grand-père.

- Une devise ? "Celui qui veut réussir trouve les moyens, les autres cherchent des excuses".

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Ça faisait peu de temps que j’étais à Bordeaux, je découvrais la ville, les vins. Un nouveau copain est venu dîner chez moi avec, dans ses mains, deux carafes, dont une remplie de château rayas: ce vin a fait naître quelque chose en moi. Nous avons dégusté à l’aveugle et j’étais loin de me douter de ce que j’avais dans mon verre. Un pur plaisir.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Cave et armoire, mais aucune idée du nombre de bouteilles peut être deux cents, trois cents ...

- Les trois coups de cœur du moment ?

. Mas des Étoiles, rouge 2009, un cahors de grande finesse qui change de l’image classique des vins de cette région (un tanin moins puissant). Depuis la modernisation du domaine j’apprécie le travail des jeunes David Liorit et Arnaud Bladinière. Ils se donnent les moyens de réussir et ça se ressent dans le vin.

. Cheval Blanc 2005, que j’ai eu le plaisir de déguster il y a peu de temps. Un fabuleux velours en bouche qui est d'une justesse et d'une harmonie parfaite, sans exagération. Une grande émotion lors de la dégustation.

. Le chinon 2005 de Philipe Alliet, du cabernet franc, bien mûr dans sa plus simple expression. La Loire a de grands vins, des vins d’émotion. Une bouteille ouverte par l'amateur de vin Stéphane Bochet, qui est le propriétaire de la Cave Saint-Vincent à la Teste de Buch.

 

Commenter cet article