Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

v_raisin_verre.jpg

Livre. Encore un bouquin d'initiation, me direz-vous ! J'ajoute, d'éducation. Ben oui, mais celui-ci est plutôt à offrir aux jeunes. L'auteure de ce « guide enthousiaste », Teresa Severini Zaganelli est, en Italie, « l’une des premières femmes à avoir épousé la profession d’œnologue », précise sa maison d'édition. Diplômée de la faculté d’agronomie à l’université de Pérouse, elle travaille, depuis 1979, à temps plein, dans l’entreprise familiale,  « une des caves les plus réputées d’Italie ». Elle a également trois enfants et c'est son aîné, Francesco, qui est l'acteur principal de ce joli petit bouquin illustré par Luciano Carrera. Et qui commence ainsi : « Aimerais-tu devenir un apprenti œnologue ? Alors, cours, monte dans l'autobus, toi aussi et viens avec nous. Tu vivras une journée très spéciale, dans les vignes et à la cave avec tant de choses à découvrir... Tu seras un des élèves en visite et je suis sûre que, quel que soit ton âge, tu liras ces pages avec intérêt. » 

Grâce à un langage simple, à des explications précises, les jeunes lecteurs perceront ici tous les mystères du vin, des vendanges jusqu'à la dégustation. Il apprendront ce qu'est le moût, la fermentation, l'alcool éthylique, le passerillage, le botrytis, l'élevage. Et même à faire des biscuits au moût de raisin... Pas sûr que cela plaise aux hygiénistes de tout poil, mais comme ils ne sont pas non plus d'accord avec François Rabelais qui écrivait que « le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde », on les laisse à leurs délires... Nous on préfère suivre Francesco et monter dans le bus de Teresa. 

(Du raisin au verre. Teresa Severini Zaganelli. Traduction Florence Dubourdieu. 72 pages. 100 illustrations. Éditions Féret. 14,50 euros)

 

Commenter cet article