Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

La-Dominique.jpgSaint-Émilion. Ce n'est sans doute pas le millésime du siècle, ni même de la décennie qui s'achève dans quelques semaines, mais à Château La Dominique, le 2007 est réussi et on s'en régalera dès aujourd'hui pour peu que l'on ne déteste pas la concentration et les notes un peu boisées. Pour le reste, nez plein de fruits noirs, quelques pointes de cuir frais, pour un vin tout en fraîcheur et en minéralité sur une finale longue et suave. Résultat de l'heureux assemblage du merlot (86%), du cabernet franc (12%) et du cabernet sauvignon, vinifié en cuve inox et élevé en barriques neuves ( environ 50%) pendant plus de quinze mois. Dégusté sur un onglet entier, poêlé et bleu, découpé en tranches fines et déglacé à la sauce soja japonaise relevée d'une toute petite pointe de wasabi, le tout jeté sur une poignée de roquette...Le bonheur !  Un peu d'histoire pour rappeler que ce château, Grand Cru Classé de Saint-Émilion, qui tient son nom de la petite île antillaise, appartient depuis 1969 au Corrézien Clément Fayat, aujourd'hui propriétaire de sept vignobles, couvrant quatre-vingts hectares sur trois appellations bordelaises, Saint-Émilion, Pomerol et Lalande-Pomerol. Les trois châteaux de Pomerol ont été regroupées pour créer Château Fayat, vignoble de quinze hectares dont le premier millésime est sorti en 2009. Et Clément Fayat vient de lancer à La Dominique la construction de nouveaux chais dessinés et conçus par Jean Nouvel. Rien n'est trop beau quand on a comme prestigieux voisins Château L'Évangile et Château Cheval Blanc ... (29 euros chez les cavistes)

 




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article