Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

legumes.jpgAccords et désaccords. Quoi de neuf depuis les dernières petites lampées automnales ? Et bien, il y a toujours des champignons dans nos forêts de Sologne; de la cochonnaille, du poisson et des huîtres sur les marchés; jusqu'à peu, une petite quinzaine, des légumes bios dans le jardin; des pommes et des poires encore en cave. Et quelques bonnes bouteilles à ouvrir pour toutes les (bonnes) occasions.

Ce fut d'abord l'anniversaire du Franky arrosé, entre autres, par un sancerre rouge 2008 en magnum de Paul Prieur et fils ( Verdigny) pour accompagner des quiches et des tartes cuisinées par les copines et un immense plateau de sushis et de sashimis. Bon, d'accord, le rouge sur le gingembre, c'est moyen, mais quel bonheur avec les anguilles fumées marinées dans le soja. En dessert, avec les fraises tagadas (si,si...) on a changé de couleur, enfin de couleur de vin, et on est revenus au gris de Reuilly de Jacques Vincent. Tous les copains en ont...

Le lendemain midi, c'était un dimanche pluvieux, on a fait une balade dans le Lubéron en restant devant la cheminée. Vous voyez où c'est, le Luberon? Dans un triangle qui va des environs de Cavaillon à quelques kilomètres de Manosque, entre Apt ( la capitale des fruits confits) et Pertuis. C'est plein de soleil, de belles maisons, de villages perchés sur des pitons rocheux, de châteaux, de petites forêts, d'oliviers, de garrigues. Un pays de lumière qui donne envie de sortir les aquarelles.

chateau la verrerie blancL'appellation d'origine contrôlée se trouve là, en pleine cœur du parc naturel régional. C'est une appellation de petites montagnes, de collines. Les vignes sont plantées entre deux et quatre cents mètres d'altitude. Sous un soleil de plomb la journée. Le raisin apprécient la fraîcheur nocturne. Les vins, déclinés dans les trois couleurs, sont ici d'assemblage. Syrah grenache, mourvèdre, carignan et cinsault pour les rouges et les rosés; grenache blanc, clairette, vermentino, bourboulenc, roussanne, marsanne, ugni blanc et viognier pour les blancs... Ça chante comme là-bas, des noms pareils. 

Roussanne, grenache blanc, clairette et bourboulenc à parts égales pour ce millésime 2008 de Château La Verrerie, ouvert sur des bulots bien relevés,légèrement tièdes, accompagnés de pain grillé tartiné de beurre salé. Le vin était peut-être un peu trop aromatique pour le coquillage mais parfait pour le pain et le beurre salé... On l'avait ouvert pour l'apéritif et en fin de compte, c'est à ce moment-là qu'on l'a vraiment apprécié, nature. Luberon toujours, pour des boulettes de viande légèrement relevées de piment d'Espelette, en sauce, épaisse et goûteuse, quelques chanterelles d'automne, avec la Cuvée Louis-Turcan 2007 de Château Turcan. De la syrah (70%) associée au grenache. Un rouge sombre. Nez de baies sauvages bien mûres, virant sur l'olive confite. Une bouche épicée. On l'a terminé sur des poires au vin à la cannelle et au thym. On en avait oublié la météo...

Commenter cet article