Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

av-2.jpg

David Farge. Il est enseignant dans l’Aude, entre Carcassonne et Toulouse mais aussi blogueur. Sur Abistodenas.blogspot.fr, qu'il présente ainsi : « Plaisir, partage, découverte... autant de mots simples que véhiculent au quotidien la cuisine et le vin. Enseignant depuis plusieurs années, amoureux de la popote et de la gastronomie, friand de beaux flacons quand, comme en cuisine, c'est le terroir et la passion qui priment... Toujours dans cette idée d'échange, je propose aussi des ateliers pour découvrir les plaisirs du vin... Ce blog est donc l'occasion de partager ces moments, rencontres, réflexions... autour du verre et de l'assiette qui rendent souvent la vie douce.» Bienvenu chez les fous !.

- Le déclic ? Le premier verre ? Né dans une famille qui aime le bon vin et la bonne bouffe, les rencontres avec des vignerons, des cavistes, et surtout beaucoup de dégustations ont développé peu à peu cette passion. Le premier verre marquant ? Ça m’embête un peu, mais c’est un bordelais : Guiraud 1988… j’avais dix-sept ans.

- Une devise ? Un repas sans vin c’est comme un Tagada sans Tsoin-Tsoin.

- Votre meilleur souvenir de dégustation  ? Désolé mais il y en aura deux…

. Rayas 2001 : bouteille ouverte la veille. Nez tabac, beaucoup d’élégance, jus de viande, fumée, fraise sauvage. En bouche le vin est rond, présentant une très belle fraicheur. On y retrouve l’aneth et des notes florales envoutantes. Longueur impressionnante. Un vin plein, encore jeune mais dont les marques d’évolution laisse entrevoir le pourquoi du mythe.

. Haut-Brion 1990 : pas de prise de notes sur le moment, mais un vin d'une finesse et au toucher incroyable. Nez sur des notes fumées, bois noble type santal, et bien plus encore. La bouche est extrêmement souple et d'un équilibre incroyable. La noblesse des arômes inspire un grand respect. Le cuir et des notes boisées d'une grande finesse accompagne un fruit mûr encore bien présent. Une très grande bouteille, d'une buvabilité extrême malgré l'opulence des fragrances dégagées.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Une armoire à la maison, qui déborde un peu… Très orientée Languedoc, on trouvera aussi sur les clayettes pas mal de vins de vins de Loire, mais le Sud-Ouest, le Rhône, le Jura, le Beaujolais… et quelques domaines de cœur se fondent une place sur les rayonnages. Au total, environ trois cents bouteilles en essayant de cultiver un certain éclectisme.

- Les trois coups de cœur du moment ? 

1. Mais où est donc Ornicar 2011, Domaine Jean-Baptiste Sénat, Minervois : un beau fruit typé grenache, la finesse du cinsault, l’élégance du mourvèdre, et une pointe de syrah pour la fraîcheur. 2. Moulin à vent 2011,Bruno et Isabelle Perraud : un beaujolais qui pinote, beaucoup de finesse et d'élégance, j'adore. 3. Patapon Blanc 2012, Domaine le Briseau : un chenin frisant, frais et digeste. Du volume et une forte personnalité. 

Commenter cet article