Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignoneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

christopheboudier-1--1-copie-1.jpg

Christophe Boudier. Sur son blog, il pose au milieu d'un champ de coquelicots que n'aurait pas renié Claude Monet... Ce n'est pourtant pas aux Impressionnistes qu'il faut penser avec notre Fou de vin du jour, fier de sa moustache « conquérante et si bien soignée », mais au fou de chocolat... Lanvin. Une ressemblance qu'il revendique sur sa page Facebook ainsi intitulée : « Christophe, sommelier vagabond, Dali de la sommellerie ». « Citoyen du monde et éternel chercheur de sens, pourfendeur de tous les faux semblants, tel Cyrano », comme il se présente lui-même, ce Bourguignon a fait ses premiers pas dans les cuisines des grandes tables de la région de Dijon (le Chapeau Rouge à Dijon et le Golf de Jacques. Laffitte et Alain Prost) où il a découvert les crus des vignobles des environs.  « D'où l'envie de suivre pendant deux ans une formation complète dans un vignoble, repiquage de la vigne jusqu'à la mise en bouteille, et de se perfectionner dans ce domaine », explique-t-il. Devenu sommelier, il fait ses armes chez Pierre Gagnaire puis chez Michel Chabran, Marc Veyrat et Edouard Loubet avant de participer au Dîner Presque Parfait sur M6, dont il est un des finalistes pour la région Grand Sud. Membre de l'Union de la sommellerie française (Languedoc Roussillon Vallée du Rhône Sud), Christophe Boudier, « artiste dans l'âme », crée également des œuvres peintes avec du chocolat. Sa seconde passion, après le vin... Bienvenue chez les Fous ! 

 

- Le déclic ? Le premier verre ? Je dirais plutôt le déclic : nuits-saint-georges 1er cru, Les Damodes 1988 de chez Arnaud Machard de Gramont à Prissey. Très belle robe grenat foncé aux reflets rubis éclatant. Nez très intense sur les fruits noirs et rouges (cassis, cerise). Bouche dense, structurée par des tannins encore un peu fermes et soutenue par un caractère fruité et charnu. Verre dégusté en 1992.

 - Une devise ? Le vin, à lui seul, est un remède ; il nourrit le sang de l’homme, il réjouit l’estomac et amortit chagrins et soucis

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Une dégustation en 2009 avec Philippe Faure Brac (Meilleur Sommelier du Monde 1992) à Lirac au Domaine Duseigneur (dont il a une cuvée) et en plus, j'ai pu donner mon commentaire sur sa cuvée. Le tout autour d’un repas sur les vins du domaine.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Une armoire à vin à la maison (environ cent vingt bouteilles) et un cassier chez un ami vigneron à Châteauneuf-du-Pape, qui me laisse une partie de sa cave pour mettre les bouteilles qui doivent vieillir.

- Les trois coups de cœur du moment ? 

. AOC Cabardés, Domaine Cazaban 2007 (premier millésime) rouge de chez Clément Mengus à Villegaillhenc (11), un vin riche en fruits noirs, belle fraîcheur en finale.

. Vin de France, Domaine des Quatres Pierres, Les Ricochets, 2011 (premier millésime), rouge de chez Edouard Fortin à Aragon (11), un vin plaisir, "de copains",  sur des petits fruits rouges.

. AOP crémant de Limoux, Monsieur S, NM (premier millésime), blanc de chez Étienne Fort à Bouriége (11), un vin effervescent très rafraîchissant, belle acidité et finesse.

 

Commenter cet article