Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

VinEtSocieteHollande.jpg

Pétition. La glouglousphère est en ébullition ! Je croule sous les mails et les appels à partager une pétition mise en ligne ce jour par Vin & Société  à travers qui « les 500.000 acteurs de la vigne et vin interpellent le Président de la République et le Premier Ministre. » Pour quoi faire ? Pour qu'ils abandonnent « les cinq mesures envisagées » contre le vin... A savoir : interdiction de parler du vin sur internet; interdiction de parler positivement du vin dans les médias; taxation du vin au nom de la santé publique; radicalisation du message sanitaire; durcissement des mentions sanitaires sur les étiquettes...

Elles sont en fait... préconisées dans un rapport de la MILT, Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie, qui date de juin dernier... Je n'ose pas croire que le gouvernement et que François Hollande vont reprendre ces cinq propositions, et surtout pas les trois premières... Mais je suis peut-être naïf.

Pour autant, allons-y, gueulons fort, invignons-nous !si nos gouvernants avaient bel et bien un tel projet sur leurs bureaux. Et allons-y pour une mobilisation générale. Elle aura peut-être plus de succès que les précédentes : la pétition pour que le vin entre au patrimoine culturel et gastronomique protégé français...lancée ici et touche pas à mon vigneron.  

Joël Forgeau, le président de Vin&Société, explique ainsi sa démarche : « Depuis des mois, nous sentons monter un courant moralisateur qui consiste à interdire et à déresponsabiliser les français. Au nom de la morale, le vin est assimilé à une drogue et serait jugé dangereux pour la santé dès le premier verre. Au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes et de lutter contre les excès, on taxe et on interdit toute communication autour du vin ! La consommation de vin a diminué de 70% en cinquante ans et de 20% sur les dix dernières années. Quelle image sommes-nous en train d’envoyer aux trente-et-un millions de Français qui dégustent du vin raisonnablement entre amis ou en famille, quel signal envoyons-nous au monde entier qui nous envie le vin, symbole de notre art de vivre et de notre pays ? La moindre consommation de vin, même mesurée, serait donc mauvaise ? Nous pensons que seule une société privilégiant l’éducation, la raison, et la responsabilité est à même de lutter contre les excès et ce, dans tous les secteurs.»

Vous savez presque tout. Pour plus d'infos :cequivavraimentsaoulerlesfrancais

On compte sur vous !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article