Aux fous !

Plus on est de fous et plus on boit ! Et plus on partage ... Nous sommes bientôt deux cents. Blogueurs, journalistes, sommeliers, cavistes, restaurateurs, passionnés. Rejoignez-nous ! En répondant à ce questionnaire. Si vous voulez le recevoir par mail, prenez contact. Et n'oubliez-pas de joindre une photo de vous, verre en main, bien sûr...

- Qui êtes-vous ? Que faites-vous ? Votre auto-portait.

- Le déclic ? Le premier verre ?

- Une devise ?

- Le meilleur souvenir de dégustation ? (avec quelques lignes d'explications)

- Cave ? Armoire ? Combien de bouteilles ?

- Les trois coups de cœurs du moment ? (appellation, couleur, nom de domaine, appréciations).

Au plaisir de vous lire.

Alain Fourgeot.

 

Publié par Alain Fourgeot

fou-de-vin.jpgBernard Chat. On se croise assez régulièrement dans des dégustations et des concours... Bernard Chat est le trésorier du club berruyer Amphores présidé par un autre fou de vin  Michel Marc. Mais Bernard Chat a d'autres passions. La musique ( « je fus bassiste dans ma jeunesse, ça laisse des traces » précise-t-il) et maintenant le vélo, (« avec une préférence pour la haute montagne ») et il apprécie autant les coteaux de Menetou et de Sancerre que les vins des mêmes noms. A plus, Bernard, on se voit le 12 juin au Concours des vins de Bourges ? Ses réponses...

- Le déclic ? Le premier verre ? En trois temps. Les premiers verres du coté de Bois-Saint-Denis et dans les bals où je jouais. La révélation lors d'un repas de baptême à Blanquefort, vieux Crus bourgeois et liquoreux m'ont fortement marqué. L'approfondissement avec les premiers cours de l'Université populaire de Bourges.

- Une devise ? Aucune mais la curiosité avant tout avec pour complément  les dégustations à l'aveugle que j'affectionne.

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Le dernier il y a quelques jours chez Oliveira Pereira à Funchal, la découverte de vieux madères au milieu des touristes. Sercial 1989, Verdelho1981, Boal 1984, Malvoizie 1989, Terrantez 1977, Sercial 1937, Sercial 1928, Bastardo 1927, Boal 1922, Verdelho 1912... (la photo). Des vins d'une fraîcheur insensée capable de traverser les années encore bien longtemps, un grand moment avec beaucoup de plaisir et d'émotions pour cette superbe verticale.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Ancienne cave de 350 flacons environ. Avec l'âge, je consomme plus vite en pensant beaucoup moins à la garde qu'auparavant...

- Les trois coups de cœur du moment ? 

- Haut médoc, Tour du Haut-Moulin 1988,  50% cabernet sauvignon, 45% merlot, 5% petit verdot. Robe encore soutenue légèrement brunie premier nez de fruits noirs à l'aération les notes tertiaires apparaissent sous bois, champignon, cuir. En bouche les tannins sont fondus et fins, sous-bois et humus emplissent le palais. Belle surprise pour un Cru bourgeois classique.

- Minervois 2007, cuvée Orébus, Domaine Pierre Fil. 65% mourverdre ,25% carignan. Robe sombre, nez de fruits noirs, d'épices, et floral, très belle matière en bouche, dense et serrée, complexe évoluant sur des notes torréfiées et de moka.

- Figari, Clos Canarelli 2011, vermentino 100%. Robe paille soutenue, nez intense, fruité , floral de violette et d'agrumes, belle densité en bouche sur le fruit de la fraîcheur, de la longueur sur de légères notes d'amande amère en finale.

PS. Si d'autres membres du club Amphores veulent répondre au questionnaire des Fous de vin, qu'ils fassent signe... 

 

Commenter cet article

Bacchus 01/06/2012

Quelle belle dégustations de vieux madères, j'aurai aimé participer!! Bon week-end

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog