Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

PortraitHelenejo.jpg

Hélène Dion. Buvez-en tous ! Voilà un génial intitulé pour un blog sur le vin. J'aurais aimé y penser avant cette jolie Québecoise, trente-sept ans, maman et « travailleure autonome ».  Sommelière conseil, diplômée de l'Université du vin Suze-la-Rousse (près d'Avignon) depuis 2002. Hélène Dion signe des chroniques sur le vin dans plusieurs médias écrits et interactifs, et son blog est reconnu dans le milieu pour ses accords entre le vin et la musique. Elle est également directrice des communications de l’Association canadienne des sommeliers professionnels et enseigne le vin à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). Collaboratrice du réputé maître sommelier Jacques Orhon, globe-trotteur "écriVin", pour la rédaction de son prochain livre, qui sera publié en octobre 2012, elle détient par ailleurs un baccalauréat en Histoire de l’art de l’université Concordia. Merci et bon voyage dans la vallée du Rhône... Ses réponses ...

 - Le déclic ? Le premier verre ? Je ne me souviens pas de mon premier verre, ni du déclic mais le monde des arômes et du goût m’ont toujours fascinée. Les sélections de miels de mon père, alors apiculteur, lorsque j’étais petite, le jardin de la maison familiale, les fleurs sauvages l’été, puis les bières artisanales qui m’ont tranquillement menée vers la dégustation du vin. Tous ces facteurs ont joué un rôle, dans le temps, sur ce fameux déclic.

- Une devise ? Rester authentique et curieuse !

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Le Colledilà 2007, un chianti classico de Barone Ricasoli. Issu de la parcelle colledilà, à hauteur de 380 mètres à Gaiole in Chianti, ce 100 % sangiovese est le résultat d’une quinzaine d’années de recherches. Celui-ci provient de plusieurs « cuvées » de Sangiovese. C’est le terroir qui parle dans ce vin de caractère, au fruit mûr et séduisant, et à la bouche charnue et solide. Ce souvenir est le meilleur parce qu’il a été dégusté avec l’amour de ma vie...

- Cave ou armoire ? Combien de bouteilles ? Les deux ! Je ne pourrais dire combien j’ai de bouteilles mais je suis avec les vins comme dans la vie ! Je n’aime pas trop la poussière... ;)

- Les trois coups de cœur du moment ? 

. Idus, Celler Vall Llach, priorat 2006, Espagne. Ce domaine appartient au chanteur espagnol Lluis Llach, compositeur de l’Estaque, considéré non seulement comme un grand artiste mais aussi un modèle d’humanité, de liberté, de fierté. Ce vin est texturé, chaud, épicé, au grain défini. Une merveille !

Les Traverses, Paul Jaboulet Aîné, ventoux 2009, France. Issu d’un assemblage des cépages grenache et syrah, Les Traverses sent bon les baies sauvages, la cerise et les épices! Aromatique et charnu avec des tanins bien définis, c’est une aubaine à ce prix. Un vin passe-partout !

. La Rupture, Domaine Turner Pageot, IGP Pays d’Hérault – 100% sauvignon.Aidés de la biodynamie, les Turner Pageot extraient en profondeur les éléments particuliers à chaque sol. La minéralité sur les sols volcaniques de basalte, la puissance et la colonne vertébrale des vins sur les sols argilo-calcaires, l’apport aromatique sur les sols de grès, bref, les vins sont l’expression du terroir. Et dans le verre, ça se sent! La rupture est atypique, magnifique et tend vers la finesse, accolée à la puissance, à la droiture et toujours à cette impression de salinité. Un grand blanc !

 

(La photo d'Hélène Dion est de Krystel V. Morin)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article