Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aux fous !

Plus on est de fous et plus on boit ! Et plus on partage ... Nous sommes bientôt deux cents. Blogueurs, journalistes, sommeliers, cavistes, restaurateurs, passionnés. Rejoignez-nous ! En répondant à ce questionnaire. Si vous voulez le recevoir par mail, prenez contact. Et n'oubliez-pas de joindre une photo de vous, verre en main, bien sûr...

- Qui êtes-vous ? Que faites-vous ? Votre auto-portait.

- Le déclic ? Le premier verre ?

- Une devise ?

- Le meilleur souvenir de dégustation ? (avec quelques lignes d'explications)

- Cave ? Armoire ? Combien de bouteilles ?

- Les trois coups de cœurs du moment ? (appellation, couleur, nom de domaine, appréciations).

Au plaisir de vous lire.

Alain Fourgeot.

 

Publié par Alain Fourgeot

 72209779

vdv-logo-copie-1.pngÉlections pinardentielles. J'adore ce coq (1) qui trône dans les vignes de Château La France. Il est magnifique, non ? Je pense qu'il devrait vraiment devenir l'emblême de tous les candidats à l'élection présidentielle qui continuent de chanter alors que nous avons, tous, les deux pieds dans la merde... Et puisqu'ils nous parlent tous de la France, que tous, même Mélenchon chantent la Marseillaise, je vais moi aussi pousser mon cocorico et proclamer que pour les élections pinardentielles, thème de ce Vendredi du vin, merci Antonin, il faut voter pour les vins de la France. Je suggère d'ailleurs aux candidats d'arroser la fin de leurs meetings et de leurs réunions électorales non pas avec d'improbables bulles industrielles, mais bien avec des vins de la France.   

 « Comment gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromages » s'interrogeait Mon Général qui, contrairement au Petit Caporal, appréciait les Grands Crus. Et comment choisir un vin pinardentiel parmi les milliers, voire les millions que compte l'Hexagone ? C'est que, mesdames et messieurs les candidats, il s'agira d'être raccord. De trouver le vin de la France d'en-haut et celui de la France d'en-bas. Celui de la France forte et celui de la France qui veut changer. Celui de la France qui se lève tôt et celui de la France qui se couche tard. Le vin de la France du CAC 40 et celui de la France du Secours populaire... De la France du Fouquet's et de celle de la cantine Michelin. Quel casse-tête pour les communicants. Quel casse-tête pour les fabricants et les marchands de verres ! Du cristal ou du pirex ! 

Il faudra du vin bien rouge pour le Front de gauche, du bien blanc pour Dupont machin, du cachère pour se cogner le Front, du biodym et du nature pour faire Joly, du couleur Cola pour l'homme du peuple, du bergerac pour Henry IV, et du e-vin pour Hollande ... 

En fait, comme le chantait Marc Lavoine, C'est ça la France qui  « boit le petit noir ou le petit vin blanc ». Et qui trinque ...

 

(1) Depuis les vendanges 2010, trône au milieu du vignoble de Château La France ce coq monumental, douze mètres de haut, six tonnes, visible à des kilomètres à la ronde. « Reposant sur deux supports, il est recouvert de plus de cinq milles plumes réalisées une à une, en tôle miroir, sans que l'on puisse apercevoir la moindre soudure ou le plus petit rivet ». L'artiste ? Le sculpteur Georges Saulterre. « Œuvre éternelle, tout en acier inoxydable, elle reflète le soleil, le ciel et les humeurs du temps qui apporteront à chaque millésime sa personnalité » peut-on lire sur le site du château. Œuvre éternelle, comme on dit « la France éternelle » ...


Commenter cet article