Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

A la page. Il neige encore, il a beaucoup neigé cette nuit, et c'est en regardant mon citronnier plié sous le fardeau blanc que je me suis mis à penser à Noël... Ben oui, quoi, je n'ai pas de sapin devant ma fenêtre, mais des arbres évoquant le soleil, ils réchauffent le cœur et font passer l'hiver. Noël, c'est cadeaux... J'ai quelques livres sous le coude, si vous n'avez pas d'idées...

champagne-chandelier.jpg- Champagne & Chandeliers. Des bulles pour les fêtes ! Et en bonne compagnie si possible. Dans ce gros livre joliment illustré, Bernadette O'Shea qui est au champagne ce que l'opéra de Sydney est à l'Australie, évoque les grands dîners de l'Histoire, lesquels ne sauraient se tenir sans bulles mémorables. On est donc dans le people, mais pas seulement, c'est plein d'anecdotes savoureuses mais l'on y apprend aussi l'Histoire du monde. On y croise des empereurs, Picasso, Churchill, Kennedy, Elvis Presley, Lagerfeld et Grace de Moncaco. Et même le Titanic... On rêve devant des menus pantagruéliques et des flacons disparus; on visite toutes les grandes maisons de Champagne et l'on "s'embulle" la tête jusqu'à l'enivrement avec les suggestions d'accords mets/vins de l'auteure... Pour finir, je ne vous transcrirai pas la liste des plats proposés à Louis XV, il faudrait des heures, ni la liste des tapas de Ferran Adrià, mais ce simple menu du mariage du Prince Charles et de Diana : turbot sauce homard à l'Anglaise, suprêmes de volaille à la mousse d'agneau, fraises à la crème de Cornouailles ... arrosé de champagne Krug 1969, de claret et de porto... (Éditions Féret. 39,50 euros).

Au-crocodile_300dpi_RVB.jpg- Au Crocodile. Pas de trace de vins dans ce Au Crocodile - c'est d'ailleurs dommage, il faudrait toujours accompagner les livres de recettes de quelques suggestions liquides ... Non, pas de vin, que des recettes, celles du chef Philippe Bohrer, étoilé pour son restaurant de Strasbourg, et quelles recettes ! Pourtant, à la fin de son préambule, Gilles Pudlowski - il a connu les Jung, qui firent la réputation de cet établissement, jusqu'en 2009 - écrit à propos de « son bon vieux Croco » : « Ce livre est le signe de sa jeunesse éternelle, de sa forme retrouvée, de sa classe intacte. Le signe, surtout, que le Crocodile tel qu'on le rêve n'est pas seulement un restaurant, mais le lieu d'un triple acte d'amour: savoir manger, savoir recevoir, savoir boire aussi, dans le droit fil de la tradition d'Alsace ». Savoir boire .. Donc, avant de se mettre devant les fourneaux, livre en main, on sortira un vin d'Alsace... Au menu : beaucoup de foie gras, poêlé, marbré, lingoté; quelques cuisses de grenouilles escortées de pied de cochon en croûte; de la truffe sur un parmentier; une terrine de tête de veau au thé de langoustine; du chevreuil à la feuille de datte; des noix de Saint-Jacques au savagnin... Et des desserts tellement beaux (photos de Maurice Rougemont) qu'on a envie de bouffer les pages ... (Éditions Chêne. 39,90 euros).

Couv_Florilege.jpg- Florilèges de discours savants sur le vin. Après un livre plein d'images et sans vin, voici un livre sans image qui ne parle que de vin. Pas façon café du commerce, attention, ni façon dégustateur... Il s'agit de discours savants, c'est dire ! La très jolie (je sais, c'est macho, mais on ne se refait pas) Azélina Jaboulet-Vercherre, professeur à Lausanne, historienne spécialiste du vin et de l'ivresse, tout un programme, a réuni ici les écrits de Platon, Aristote, Caton, Virgile, Hippocrate, Thomas d'Aquin, pas que des rigolos, et Rabelais, qui l'est un peu plus. Pour être franc, je n'ai pas encore tout lu ... Pour l'heure je retiens ce que l'auteure écrit dans sa préface car c'est foutrement d'actualité: « Le vin est partie intégrante de notre civilisation n'en déplaise aux législateurs prohibitionnistes s'entêtant dans un travail de sape que l'on sait vain. Par leurs interdictions intempestives, ils sonnent le glas de leur propre gloire à sa source en plombant les joyaux du monde viticole. Savoir boire signifie avoir connaissance et conscience de ce que l'on fait; les vertues de l'éducation demeurent plus dignes et plus efficaces que le baroud de la répression. » Un bouquin a offrir à votre cousin député, peut-être ? (Éditions Féret. 39,60 euros)

couv_carnet_degustation.jpg- Mon carnet de dégustation. A offrir au beau-frère qui ne veut toujours pas de smartphone et  qui ne se souvient jamais de ce qu'il a bu, ni du nom des cuvées, ni de celui des domaines .... ce carnet de dégustation original imaginé par Jérémy Bertrand, un petit jeune qui en a, des idées. Il dit que son carnet ressemble un peu à un album de famille et c'est vrai qu'il en a tout l'air. On peut y coller des étiquettes (ou des photos) et les légender en suivant le guide : date de la descente, chez qui qu'on était, les soûlards qui m'accompagnent, ce dont ils se souviennent, mon avis à moi... avec une fiche de notes. Il y a une centaine de pages soit beaucoup moins que ce boit un beau-frère, même raisonnable, dans une année... Faudra donc prévoir le stock ! ( Éditions Féret. 9,40 euros).

durand.jpg- Tu mitonnes ! ...l'hiver.  Je termine avec ce livre de Jacky Durand, dont je ne manquais pas les rubriques gourmandes quand je lisais encore... Libération. Attention, ce n'est pas franchement un bouquin de cuisine comme ceux qui s'empilent sur les étagères de votre cuisine, entre le mortier en marbre et la machine à café de Clooney... C'est de la littérature comme on l'aime, une compil' de chroniques pleines de rencontres, au coin d'un zinc ou d'un étal de marché; de portraits de bons vivants, d'incroyables odeurs de cuisine; pleine d'amour, de fraternité et de partage, aussi. Pour autant, vous y trouverez des recettes (sans photo) : celle du gratin de haricots blancs au chorizo de Michel, qui a du Thiéfaine dans la tête; celle des lisettes marinées au vin blanc du "major", le "patron des hiboux"; celle de la tourte au poulet et poireaux inspirée par Simenon... pour ne citer qu'elles. Ce bouquin de deux cents pages, petit format, est à glisser dans la poche de son manteau pour le déguster à tout moment de la journée, devant un muscadet et une douzaine d'huîtres, un onglet à l'échalote et un beaujol'pif, dans la cantine de votre choix, en regardant tomber la neige et en attendant le printemps, date de la sortie du prochain livre de Jacky Durand, Tu mitonnes ! ... l'été. (Carnetsnord. Éditions Montparnasse. 9 euros)

 

Commenter cet article

mamina 08/12/2012 08:33

J'en avais déjà repéré un (le Crocodile), je vais aller feuilleter les autres... ils sont à la Fnac à Bourges ou bien à Cultura?