Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot


Vin et mots. Dans le supplément du Monde Magazine de ce samedi, l'hédoniste philosophe Michel Onfray et l'écrivain amateur de vin Jean-Paul Kauffmann, conversent sur le ... vin. Onfray évoque les vins de Loire qui offrent « plus de plaisir et sont moins décevants » que les bordeaux et les bourgognes. Ajoutant qu'en Loire, « il y a quelque chose de plus simple, de plus vrai, de plus direct, de moins construit, de moins fabriqué. Ce sont des gens qui ne se compliquent pas la vie, qui sont dans le partage et la fête, avec moins de componction qu'à Bordeaux. Il y a une vérité des vins discrets, modestes, méconnus, et de vrais surprises.» Plus avant, Kauffmann avoue être souvent déçu par les grandes bouteilles. « Finalement, ajoute-t-il, les grands plaisirs tiennent à des surprises, notamment aux vins de Loire. » Onfray et Kauffmann devraient être immédiatement nommés ambassadeurs des vins ligériens, non ? À la fin de l'entretien, Michel Onfray dit enfin préférer le mot " ivreté " à celui d'ivresse. Et d'expliquer: « Il y a un état que l'on peut célébrer entre l'ivresse et la sobriété, le bon endroit du curseur, et l'ivreté le désigne. (...) je pense qu'il faut développer l'ivreté et condamner l'ivresse » (...) et c'est un « joli mot dans lequel on se sent bien.» Bof ! Ivreté... Décidemment non. Je préfère l'ivresse... modérée. Celle que procurent les vins de Loire...

Alaindin-copie-1.jpgLe thème de l'entretien Onfray-Kauffmann, Le vin, les mots, a inspiré un copain rimeur et « voleur de feu », comme l'écrivait Rimbaud... Ses amis reconnaîtront sa signature.

Commenter cet article