Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Chantegrive et La Louvière en petites lampées avant les Escures ...

BOURGES. Les fous (de vin) qui passent par ici connaissent les vins de Chantegrive, cette belle propriété familiale de Podensac dans les Graves. Et ont déjà apprécié notamment les cuvées Caroline, en blanc, ainsi que la collection des Oiseaux ... On a ouvert l'autre soir, à l'heure des grillades,  le rouge traditionnel 2019. Un millésime difficile, avec un hiver trop doux et un été en partie caniculaire entrecoupé d'épisodes de pluie salvateurs. Merlot (60%) et cabernet sauvignon, provenant de graves et de galets roulés, constituent l'assemblage de ce flacon qui pourra patienter quelques années en cave pour trouver tout son potentiel mais que l'on apprécie dès aujourd'hui pour sa fraîcheur. Sous une robe pourpre, un nez fruité, cerise noire et mûre, effluves de menthol, de vanille et d'épices mêlés aux notes de grillé. L'attaque est vive, la bouche encore marquée par l'élevage en barriques neuves d'où une légère amertume qui précède une longue finale salivante. Dans les 17 euros. 

Chantegrive et La Louvière en petites lampées avant les Escures ...

- On reste dans cette région bordelaise avec ce 2006 de Château La Louvière, cette belle propriété de la famille André Lurton, en appellation Pessac-Léognan, dégusté chez des amis pour escorter, mais oui,  des langoustes grillées ... On nous annonce un assemblage de cabernet sauvignon (64%), de merlot (30%) complété par du cabernet franc et du petit verdot à parts égales. Robe foncée, reflets violets, nez complexe, ample, marqué par les fruits noirs mûrs, les épices douces, quelques fragrances de sous-bois... que l'on retrouve en bouche un peu fluide, manquant peut-être d'épaisseur mais pas de fraîcheur ... Il fallait le boire ! 

Chantegrive et La Louvière en petites lampées avant les Escures ...

- Direction Cahors pour terminer, avec cette cuvée les Escures de Fabien Jouves, créateur du Mas del Perié, et prince du malbec... qui a passé son domaine de vingt hectares en biodynamie (Demeter). Les Escures 2020, dégustée pendant une mémorable fête entre fous de vin, est une cuvée « produite à partir de vignes de malbec d'un âge moyen de vingt-cinq ans, implantées sur un terroir calcaire au sommet de coteaux, à environ 350 mètres d'altitude » explique Fabien Jouves. Vendanges manuelles, cuvaison de trente jours, fermentation en cuve béton et en barriques, élevage en cuve de six mois, un minimum de soufre à la mise, voilà pour la technique... Et un régal pour le nez, riche, taquin, fruité, et les papilles... Une caresse ! Et une explosion de fruits noirs mûrs escortés de notes chocolatées subtilement poivrées jusque dans la finale, gourmande et très... bavarde ! On en redemande. 

Les petites lampées reviennent bientôt ! 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article