Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées entre Saint-Estèphe, Côte-Rôtie, Savoie et Sancerrois ...

BOURGES. Les vins de Savoie méritent d'être plus connus et plus fréquentés... Tenez, l'autre jour, histoire de se mettre en bouche avant de passer à table, on a ouvert cette cuvée Perle des Dames 2020 du Domaine Maréchal, dix hectares sur les appellations Apremont et Rousette de Savoie. Cette ... Perle d'Apremont est issue du cépage jacquère cultivé sur un coteau enherbé et un sol argilo-calcaire. Un peu de technique ?  « Vendange mécanique, pressurage pneumatique, débourbage à froid, fermentation thermorégulée, élevage sur lies fines, mise en bouteille six mois plus tard. » Robe pâle comme un matin d'hiver lumineux, nez extrêmement flatteur sur des fragrances florales, violettes et fleurs blanches, mêlées à des notes d'agrumes mûrs et un brin muscaté. Bouche extrêmement désaltérante, acidulée, avec un côté perlant très fruité, bref un « petit blanc « vraiment très sympa pour 6,30 euros.

À table, direction Saint-Estèphe, avec ce millésime 2017 de Château Andron Blanquet, propriété de la famille Weber, qui possède par ailleurs Château Cos-Labory, dont j'avais dégusté les vins, il y a bientôt quatre ans, au cours d'un mémorable déjeuner au Taillevent. Ce 2015, majoritairement cabernet sauvignon, associé au merlot et au cabernet franc, élevé en barriques de chêne dont 30% de fûts neufs, s'est peut-être, étrangement, un peu refermé depuis la dernière dégustation. Mais il reste toujours très fréquentable avec sa robe sombre, son nez généreux et fruité, baies noires, légères notes vanillées, cacao, épices, tout cela pour donner beaucoup de bonheur en bouche, à la fois ferme et  fraîche, marquée par le retour des fruits... Ça valait dans les 15 euros ! A ce prix-là, ne pas s'en priver...

Petites lampées entre Saint-Estèphe, Côte-Rôtie, Savoie et Sancerrois ...

- Plus... sudiste, ce côte-rôtie Brune et Blonde 2018 de  Vidal-Fleury, grande maison de la vallée du Rhône, avec un catalogue qui couvre pas moins de dix-neuf appellations. Syrah (95%) et viognier ont subi une longue macération et une fermentation malolactique complète avant un élevage de deux ans en fûts et foudres. Pas de collage à la mise. Robe sombre, nez immense, baies noires, fruits écrasés, un brin de violette, des épices, de la garrigue et même de la tapenade. Bouche du même... tonneau, immense, un brin confiturée, des épices et une grande fraîcheur avant une longueur mémorable...Dans les 40 euros.

 

Petites lampées entre Saint-Estèphe, Côte-Rôtie, Savoie et Sancerrois ...

- Retour au bercail, enfin presque, avec ce sancerre rouge, Cuvée Augustin 2016 d'Alain Gueneau, sympathique vigneron installé à Sury-en-Vaux, à la tête d'un domaine de seize hectares sur les communes de Sury, Chavignol et Sancerre. Le pinot noir de cette cuvée provient d'une vigne de vingt-cinq ans et d'une petite parcelle de sols argilo-calcaires. Quelques mots de la technique ? « Macération à froid de huit à dix jours en cuves, fermentation alcoolique, second fermentation et élevage en fûts pour huit à dix mois avant la mise en bouteille .» Une robe d'un rouge soutenu, un nez fruité, cerise noires mûres, du grillé et un léger boisé que l'on retrouve en bouche, fraîche, tonique mais assez corpulente pour « faire la courte échelle » à la paella ...

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article