Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

PS. L'abus d'alcool est dangereux, à consommer avec modération. 

Publié par Alain Fourgeot

Château de Pressac en petites lampées et melanosporum en petites bouchées...

BOURGES. Les premières melanosporums du Berry sont arrivées ! Elles seront probablement meilleures dans quelques semaines, à partir du mois de janvier, mais on peut d'ores et déjà se régaler de leur délicat parfum avec un brouillade ou des spaghetti. Ou des œufs en cocotte cuits au bain-marie dans un bocal bien fermé. En pleine préparation du dîner, j'ai ouvert l'autre soir ce saint-émilion 2015 de Château de Pressac, Grand Cru Classé depuis 2012.

Planté sur le plateau calcaire de Saint-Émilion, cette ancienne forteresse dominant la vallée de la Dordogne depuis plus de six siècles est, depuis la fin des années 1900, la propriété de Jean- François Quenin. En une vingtaine d'années, il a su rendre à ce magnifique domaine, quarante hectares d'un seul tenant autour du château, toutes ses lettres de noblesse, en remettant en culture l'ensemble des parcelles et en se dotant « d'outils sur mesure ». En septembre dernier, Château de Pressac a inauguré un nouveau chai de vinification et un deuxième chai d'élevage. 

« Le millésime 2015 est un grand millésime, notamment sur les terroirs calcaires et argile-calcaires, précise-t-on au château, il a bénéficié d'une floraison rapide et homogène, d'un mois de juillet sec et chaud et d'un automne très favorable » L'assemblage final est ainsi composé : 76% de merlot, 9% de cabernet-franc, 12 % de cabernet sauvignon, 1,5% de malbec ou noir de Pressac et 1,5% de carmenère.* Élevage de vingt mois dont dix-huit en barriques dont la moitié neuves.

Robe pourpre foncé, reflets légèrement tuilés, énorme nez développant des notes de fruits noirs cuits, d'humus, de marc de café, de cuir et d'épices. Après une attaque fraîche et énergique, la bouche se montre à la fois puissante et caressante, d'une épaisseur salivante et la finale n'est pas en reste, inspirante et de bonne tenue. Dans les 40 euros. À boire dès aujourd'hui ou à encaver ...

* Pressac est le seul Grand Cru Classé de Saint-Émilion à réunir six cépages : merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc, carménère, malbec et petit verdot. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article