Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées en trois couleurs entre Languedoc, Provence et Berry pour le ... genouillet  !

BOURGES. Comme on ne peut toujours pas dîner avec les copains un peu éloignés, alors on déjeune autour d'une piscine ... Ou on pique-nique, par beau temps, au bord du canal de Berry après une belle balade à vélo... Commençons cette série de cinq, le chiffre habituel des petites lampées, par ce rosé languedocien 2020 de Château Sainte-Colombe signé par les Vignerons de Cascastel, une belle coopérative regroupant une soixantaine d'artisans vignerons et quelque huit cents hectares de vignes ... Un assemblage de grenache noir (50%), de carignan (30%) et de cinsault très flatteur et particulièrement bienvenu autour d'une crème houmous/olives noires, de gressins aux graines de sésame et d'anchois marinés... La vignerons nous parlent de « vendanges réalisées à la fraîche, d'un pressurage direct,  d'un débourbage statique à dix degrés, d'une stabulation des bourbes à froid avant de les filtrer pour les réintégrer au moût de fermentation ». C'était la minute technique ... Pour le reste, sous une robe très pâle aux reflets légèrement violines, se cache un joli nez bavard et fruité, légèrement épicé. Attaque vive et fraîche, des pointes citronnées, belle ampleur et finale délicate... Dans les 9 euros. 

Petites lampées en trois couleurs entre Languedoc, Provence et Berry pour le ... genouillet  !

- Direction la Provence avec ce rosé 2018 du Domaine de Marchandise, situé au pied du rocher de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var. Un assemblage ou domine le grenache, associé aux cépages typiques de la Provence, le tibouren, le mourvèdre, la syrah, le cinsault, le rolle, le carignan ... Joli robe rose lumineuse, nez soutenu, des fruits blancs et d'autres plus exotiques, escortés d'effluves florales. C'est gourmand, les deux années passées en bouteille ont donné à ce rosé une certaine rondeur et une densité qui pourrait lui permettre d'accompagner tout un repas provençal. On me souffle à l'oreille qu'il vaut dans les 9 euros...

Petites lampées en trois couleurs entre Languedoc, Provence et Berry pour le ... genouillet  !

- Pique-nique au  bord de l'eau avec un joli panier de charcuterie et de chèvres de cheu nous... Le copain avait apporté, bien calé dans un manchon glacé,  cette cuvée Ze Bulle du Château de la Tour Grise, à Puy-Notre-Dame, près de Saumur, domaine aujourd'hui vendu*. Ze Bulle... car il s'agit d'un blanc  légèrement pétillant, disons frizzante et peu alcoolisé, 8,5%, issu du chenin. Les anciens propriétaires,  Philippe et Françoise Gourdon, avaient engagé depuis des années leur domaine dans la biodynamie et vinifiaient ce vin, issu d'une fermentation spontanée avec levures indigènes, mis en bouteille, capsulée, après filtration fine, en hiver, avec son propre gaz, d'où une robe légèrement trouble. Le nez évoque le coing qui cuit..., la tarte Tatin. Les bulles sont légères, rafraîchissantes, la bouche acidulée. On a eu à peine le temps d'en parler que la bouteille était vide...

* Le domaine a été racheté par trois jeunes vignerons : David Foubert, Pauline Mourrain et Emmanuel Haget qui se sont partagé les vignes et ont créé trois domaines distincts, dans l'ordre : Domaine la Folle Berthe, Domaine de l'Austral et Domaine Emmanuel Haget. 

Petites lampées en trois couleurs entre Languedoc, Provence et Berry pour le ... genouillet  !

- On passe au rouge avec ce menetou-salon de Florence et Françis Audiot aux manettes du Domaine de Coquin, dont les vignes s'éparpillent sur plusieurs communes de l'appellation, Menetou, bien sûr, mais aussi Parassy et Vignoux-sous-les-Aix. Je ne vous apprends sûrement rien vous signalant que c'est ici un des royaumes du sauvignon et du pinot noir, les deux cépages rois du Centre-Loire, issus de marnes kimeridgiennes autrement dit d'un terroir argilo-calcaire. Je connais le sympathique Philippe Audiot depuis des années et j'ai souvent dégusté ses vins, notamment et dans un autre temps au Salon des vins de Loire d'Angers où il a remporté de nombreux Ligers, notamment l'an dernier avec ce même rouge dans le millésime 2018. C'est donc avec bonheur que j'ai dégusté ce 2019, apporté par un ami. Un millésime plein de fruits rouges compotés, légèrement cacaoté, ample et frais en bouche, croquant, coquin... sur une finale légèrement poivrée, Une valeur sûre ! 

Petites lampées en trois couleurs entre Languedoc, Provence et Berry pour le ... genouillet  !

- On reste en Berry avec un cépage qui était, il y a quelques années encore, considéré comme disparu : le genouillet. Il serait trop long de revenir ici sur l'histoire de ce cépage que j'ai évoqué plusieurs fois sur ce blog à l'époque où, dans leur Domaine de Villalin, à Quincy, Maryline et Jean-Jacques Smith, avaient permis sa renaissance. Ils ont depuis vendu leur domaine à Maximilien de La Chaise, le fils de Jérôme, vigneron installé au Domaine des Bruniers depuis 1984.

Pour sauver définitivement le genouillet, il fallait que d'autres vignerons s'investissent. C'est ce qu'on fait notamment les frères Charpentier **, à Reuilly, en replantant le cépage sur une petite parcelle. ( voir la vidéo ci-dessous pour les détails). 

L'autre jour un ami nous a proposé de déguster ce flacon, millésime 2019. À l'aveugle, bien évidemment, impossible de reconnaître le cépage... J'ai, quant à moi, spontanément pensé, comme il y a presque vingt ans, à la première dégustation, à un gamay ... fruité, légèrement épicé, facile à boire, nature ... Goûtez et faites-vous une idée.  Attention, production réduite à moins de 1.500 cols ! Il est en vente 15 euros directement au domaine ou exclusivement à la Cave de Malitorne à Saint-Doulchard. 

En novembre prochain, les Domaines Tatin vont également commercialiser une cuvée de genouillet dans le millésime 2020. On a hâte de goûter !

* Relire aussi sur Gilblog, le retour du genouillet.

** Qui ont également repris, en juin de l'année dernière une partie des vignobles des BerryCuriens. 

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article