Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées de l'Alsace au Roussillon en passant par la Bourgogne...

BOURGES. Une envie de coquilles Saint-Jacques, c'est la pleine époque, juste poêlées, rapidement, dans du beurre salé, escortées d'une julienne de fenouil et de zeste de citron bergamote... Oui, pourquoi pas un riesling pour changer du sauvignon !  Ce 2017 Silberberg de Rorschwhihr de la Cave de Ribeauvallé a parfaitement dansé avec les coquilles dans sa belle robe or et joué une belle partition avec ses arômes citronnées, son extrême vivacité en bouche et sa longueur d'une fraîcheur absolue. Ce riesling est proposé dans un joli flacon alsacien spécialement décoré de jaune et de gris métallisé, pour célébrer les 125 ans de la plus ancienne cave française.  Le jaune pour la couleur du vin, le gris pour illustrer le terroir qui fut jadis celui de mines d'argent. Pour les fêtes, il est proposé dans un coffret cadeau (23 euros) ou seul (16,20 euros).

Les petites lampées de l'Alsace au Roussillon en passant par la Bourgogne...

- Cuisses de pintades au chou et au lard ! Et, presque naturellement, un vin rouge, un bourgogne, un savigny-les-beaune 1er Cru Les Vergelesses bio du Domaine Jean Fery et fils. Une quinzaine d'hectares dont les parcelles s'étalent de la Côte-de-Nuits à la Côte-de-Beaune sur une vingtaine d'appelations... Le pinot noir de cette cuvée est issu de vignes âgées de plus de cinquante ans. Élevage d'environ six mois en fûts de chêne français dont 30% de fûts neufs « à chauffe légère ». Belle robe rubis, premier nez encore très marqué par le bois, des notes de fumée et de menthol, de noyau, de prunelles et de fruits que l'on retrouve en bouche, vive et fruitée. Peut-être bu dès aujourd'hui mais on peut encaver pour les années à venir. 26 euros. 

Les petites lampées de l'Alsace au Roussillon en passant par la Bourgogne...

- Il y a eu les Tontons flingueurs, qui éparpillaient façon puzzle, et il y a les les Tontons buveurs  qui font dans le négoce de raisins pour vinifier des vins dits "nature". L'autre jour au Tocsin, LA cave des vins naturels, on a goûté ce Sain Sot 2019. Sain Sot ! « « Un vin sain fait par des sots  » et un cent pour cent cinsault, du cinsault bio... sans intrant, bref un vrai jus de raisin fermenté, naturel, bourré de fruits rouges et noirs très mûrs, sur des notes de chocolat pâtissier, un fond de confiturier, un peu d'humus. Fringant, vif.  Et même pas de pomme !  (Revoir les flingueurs ...) Et çà vaut dans les 12 euros. 

Les petites lampées de l'Alsace au Roussillon en passant par la Bourgogne...

- Même endroit pour déguster ce blanc du Domaine de Sainte Marie des Pins , d'Henri et Marie Gayzard, à Verzeille, quinze kilomètres de Carcassonne. Vingt-huit hectares en agriculture biologique et biodynamique où « vignes, oliveraies, vergers, pinèdes et garrigues forment un paysage harmonieux » ... « Un bon vin, des copains, le bonheur.... » peut-on lire sur la jolie étiquette de cette cuvée La Peyre 2019. Un assemblage de chardonnay, vinifié en barriques, et de sauvignon élevé en cuve, vendu 10 euros. C'est frais, très sec, nerveux, plein de fruits, des agrumes, quelques flagrances florales, un brin d'exotisme en finale. Et on en manque singulièrement par les temps qui courent...

Les petites lampées reviennent bientôt...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article