Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Pour fêter la fin de cette étrange année, des bulles en petites lampées ! (1)

BOURGES.  En attendant les fêtes et la fin de ce p... de confinement , Petites lampées effervescentes ! En trois actes.

Acte 1...

- On commence avec ces deux cuvées de Champagne Le Brun de Neuville, dont j'ai déjà causé ici à plusieurs reprises. Damien Champy, président de la cave depuis 2008 et Gilles Baltazart, chef de cave depuis 1986, ont décidé que cette étrange année 2020 serait celle du changement et que la gamme de cette belle maison de la Côte de Sézanne, située à Bethon, qui regroupe plus de deux cents adhérents, se présenterait « sous un nouveau visage », un nouvel habillage et de nouveaux noms de baptême... On parlera dorénavant de la Côte à la place de la gamme Tradition, des Chemins au lieu de l'Authentique, d'Autolyse plutôt que de Lady de N et enfin d'une gamme Millésime pour des cuvées à majorité chardonnay complétées de quelques gouttes de pinot noir et vieillies en cave près d'une décennie.

Pour l'heure je vous propose de découvrir la Côte blanche, un assemblage de chardonnays « pulpeux et solaires, identitaires du terroir », sur la base du millésime 2014 et de 30% de vins de réserve. Vieillie soixante mois sur lies, dosé à huit grammes,  cette Côte Blanche, à la belle effervescence, offre un bouquet  de notes florales et de raisins frais, de pomme verte et de citron qui accompagneront parfaitement les produits de la mer. (27 euros).

Si vous souhaitez poursuivre votre repas au champagne, optez pour la Croisée des chemins, un blanc de noirs et de blancs, 70% chardonnay et 30% de pinot noir, dont 31% de vins de réserve, présentée dans un flacon doté du dorénavant célèbre bouchage liège-agrafe. « L'approche parcellaire, le respect du vivant et l'empreinte de l'homme sont les essences d'un réflexion et d'un travail en commun, explique la cave. Campés sur ces trois piliers, les Chemins empruntent la voie de l'identité et de la singularité. » Vinification lente en fûts et en cuves, élevage sur lies de dix mois, fermentation malolactique partielle, prise de mousse sous liège, vieillissement de quarante-huit mois sur lattes, dégorgement manuel, dosage à 6 grammes. On parle donc d'un extra-brut, vif, vineux, crémeux, plein de caractère, séducteur. Prévoir un menu à la hauteur du flacon ! (36 euros). 

À suivre ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article