Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées voyagent de Sancerre à Fitou en passant par le Beaujolais et la Provence ...

BOURGES.  Vincent Gaudry est tombé dans les vignes du domaine familiale dès son adolescence. Il fut l'un des tout premiers vigneron sancerrois à se lancer dans la conversion de son domaine de Sury-en-Vaux à la biodynamie, avec certifications AB et Demeter obtenues respectivement en 2002 et 2006.  Cette cuvée Les Garennes 2016, un rouge issu de vieux pinots noirs, a été apportée, par un copain très ... bio, pour un mâchon dominical au jardin, autour de demi magrets de canard en brochette, bien saignants. Le tout a fait l'unanimité. Une belle robe foncée, dense, un nez encore marquée par l'élevage, du bois fraîchement coupé, des notes de vanille et d'épices douces, mais qui ne dominent pas les fruits, cerise noire mûre entre autres. Bouche suave, énergique et fraîche. En un mot, épatant ! 

Les petites lampées voyagent de Sancerre à Fitou en passant par le Beaujolais et la Provence ...

-  Un rosé pour continuer avec cette cuvée Marie Christine 2019 (déjà goûtée dans des millésimes précédents ) du Château de l'Aumerade, propriété familiale des Fabre depuis six générations, une des valeurs très sûres de l'appellation Côtes-de-Provence. Dans cette élégante bouteille sérigraphiée, un assemblage de cinsault (48%) de grenache (22%) et de syrah. Une robe claire, un nez intense, petites baies et fleurs blanches, bouche riche marquée par les fruits blancs frais fraîchement écrasés et une pointe d'exotisme avant une finale délicate... Comme une envie d'y revenir !

 

Les petites lampées voyagent de Sancerre à Fitou en passant par le Beaujolais et la Provence ...

- M de Minuty ! Présente-t-on encore ce domaine de soixante-dix hectares situé dans la splendide presqu'île de Saint-Tropez, très dans l'air du temps depuis quelques années ? Il est l'un des vingt-trois propriétés classées Cru Classé des Côtes de Provence. On a dégusté ce millésime 2019 dans un restaurant italien histoire de changer des parfois improbables bardolinos vendus dans les pizzérias. Voici un assemblage de grenache (50%), de tibouren (15%) et de cinsault, dont une part provient du négoce. Robe très claire, nez vif et complexe, des agrumes et des fruits à noyaux, bouche souple, un peu acidulée, ample et délicate, équilibrée avant une finale longue et séduisante. Comme une envie de vacances au soleil ... 


  •  

Les petites lampées voyagent de Sancerre à Fitou en passant par le Beaujolais et la Provence ...

- Du gamay, du beaujolais, une terrine maison !  Et des bons copains ! C'est simple et bon ! Ici un millésime 2014 de Thorin Château de Briante apporté par un amoureux des crus du Beaujolais. Derrière une robe jus-de-cerise violacée, plein de fruits noirs et de notes florales. Une bonne mâche en bouche, souple et tendre, des tannins bien fondus, une finale fraîche sur des pointes de zan.... Ça se boit sans sourciller ! 

 
Les petites lampées voyagent de Sancerre à Fitou en passant par le Beaujolais et la Provence ...

- On termine cette petite série par un fitou et la cuvée Révélation 2018 des Vignerons de Cascastel, une jolie cave qui regroupe une soixantaine de vignerons artisans sur huit cents hectares de vignes. Du carignan (40%), du grenache noir (25%) de la syrah, tous ces cépages historiques de la région étant issus de vieilles vignes plantées sur des terroirs de schistes purs. Que nous disent les vignerons d'ici ? Que « le carignan et la syrah sont vinifiés en macération carbonique avec une cuvaison de douze jours et que le grenache est vinifié en fermentation traditionnelle en vendange égrappée trente jours sous marc ». Ça trempe un caractère ! « En fin de fermentation malolactique, élevage des cépages séparés cent pour cent en barriques neuves de chêne français pendant douze mois, chaque barrique étant ensuite dégustée et sélectionnée par l'œnologue de la cave pour l'assemblage final ».  Et tout cela donne un excellent fitou, bien séduisant dans sa robe rubis. Le nez, très bavard, raconte encore un peu cet élevage sous bois, sans estomper des notes florales, les fruits noirs écrasés d'où émergent des pointes de menthol, de chocolat et de grains de café. Bouche fraîche et légèrement épicée manquant peut-être un poil de longueur.  Dans les 19 euros pour cette belle ... Révélation !

Les petites lampées reviennent bientôt.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article