Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Olivier d’Almeida, fou et épicurien curieux, se souvient d'un chambolle-musigny 1921 bu chez Alphonse Melllot...

 

Olivier d’Almeida. Il est l'administrateur d'un groupe sur Facebook baptisé Nous, on n'y connaît rien, mais on aime bien ça, le vin ! Plus de huit cent membre à l'heure qu'il est ! À part ça, notre Fou de vin dit évoluer « dans différents métiers et différentes fonctions transversales de l’univers du vin depuis… quelques années (CHR,GD, formation, prestations de service). » Et il développe actuellement une plateforme multimodale orientée particuliers et professionnels, Wine Campus, « avec une approche décalée de la compréhension du monde du vin pour les uns, en lien avec les attentes, nouveaux usages pour les autres».  Olivier d'Almeida se définit par ailleurs comme « un épicurien curieux, ouvert, créatif, tolérant avec des convictions lissées par le temps ». Bienvenue chez les fous ! 

 

- Le déclic ? Le premier verre ? Une histoire ?

La vie est une succession de ruptures de tout genre, nous en vivons un épisode actuellement. Lors de l’une d’entre elles, le souvenir d’un la-tâche 1989 indélébile dans ma mémoire, l’intelligence faite vin, à l’instar d’un haut-brion 1990 qui m’avait subjugué. Le vin est un produit émotionnel qui fait la part belle à l’intellect,

 

- La devise ?

Bon avec les bons, cons avec les cons et dans les deux cas je m’applique.

 

- Le meilleur souvenir de dégustation ? 

Un chambolle-musigny 1921 dégusté en fin de visite de cave à Sancerre avec Alphonse Mellot (Père), en compagnie d’un grand courtier tourangeau et d’une équipe de sommeliers et autres grands amateurs de vin. La première fois que je n’entends personne parler du vin. Une émotion pure.

 

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ?

 Cave dispersée au grès de la vie d’une centaine de bouteilles.

 

- Les trois coups de cœur du moment ?

- Un moulis Château Anthonic 2016, dernier millésime avant la conversion bio de l’exploitation, profond et enrobé avec une belle précision aromatique et des tanins fondus.

 

- Un vin de France en rouge de Thierry Navarre (Saint-Chinian) Vin d’Œillades 2018, fruité, léger, souple avec un bel équilibre en bouche, issu d’un cépage ancien. Découverte.

 

- Un vin de France en blanc de Philippe Augis, à Valençay Cuvée Opulence 2018, assemblage de chardonnay, sauvignon, chenin. Printanier, frais, fruité, équilibré dans la structure et les aromes, un plaisir de bouche.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article