Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Le mois du blanc c'est maintenant, même pour les petites lampées ...

BOURGES. C'était en fin d'année dernière, un dîner d'anniversaire, autour des bontés marines, du king crab, des homards, des huîtres, des praires... Et du blanc pour annoncer le mois du même nom. D'abord un sancerre, la cuvée Les Romains 2015 du Domaine Vacheron, en biodynamie certifiée depuis 2006. Les Romains, c'est un lieu-dit constitué d'un sol de silex qui donne tout son tempérament à ce superbe vin blanc élevé en fûts de chêne. Un incroyable nez, complexe, sur le citron de Menton mûr, des fruits exotiques, des fleurs blanches, des pointes végétales. La bouche est à la hauteur des espérances olfactives, riche, grasse, volumineuse, fruitée, sur des notes iodées avant une très longue finale qui mêle énergie et élégance.

 

Le mois du blanc c'est maintenant, même pour les petites lampées ...

 - Pour prolonger le repas, deux bourgognes de la Maison Louis Latour . D'abord le chassagne-montrachet 1er Cru Les Chevenottes 2006. Fermentation et élevage de huit à dix mois en fûts de chêne français dont 50% neuf. Une belle robe or, un nez épatant sur des notes à la fois beurrées et grillées, belle ampleur en bouche, à la fois suave et fraîche, avant une finale qui s'étire délicatement. Ensuite, le bâtard-montrachet, Grand Cru 2014, lui aussi élevé en fûts de chêne, bien sûr, mais neufs. Une robe pâle, un nez un peu pâtissier, des amandes, du grillé, des fruits jaunes un peu confits, un peu d'épices. Tout cela se retrouve en bouche, riche, sèveuse, harmonieuse, sur une finale ciselée et minérale...

Le mois du blanc c'est maintenant, même pour les petites lampées ...

- Autre jour, autre blanc, avec ce cairanne blanc Les Travers 2017 du Domaine Brusset. Un assemblage de grenache blanc, de viognier, de roussanne et de clairette, en pressurage direct, fermenté en cuve (70%) et en fûts. Joli flacon, sur une robe lumineuse aux reflets argent, un nez imposant, à la fois floral et fruité, d'où émergent des notes de fenouil. Beaucoup de volume et de matière en bouche, plaisante et caressante, avant une finale désaltérante et légèrement épicée.

Le mois du blanc c'est maintenant, même pour les petites lampées ...

- Et un blanc nature, un ! Avec la cuvée Z  de Meryl Croizier, Domaine la Vrille et le papillon, à Valvignères, en Ardèche, cuvée que l'on avait déjà dégustée en rouge, il y a quelque temps au Tocsin, à Bourges. Cette fois un cent pour cent viognier, élevé en barriques, ni filtré, ni sulfité, présenté dans une bouteille capsulée. Une belle robe très pâle un peu trouble, un nez sur l'amande mûre, des notes florales. Belle droiture en bouche, fraîche et désaltérante, avant une finale délicate sur une sympathique petite amertume qui incline à revenir à la source ... 

Le mois du blanc c'est maintenant, même pour les petites lampées ...

- On termine ce mois du blanc par cette cuvée La Grande Réserve, un touraine-chenonceaux cent pour cent sauvignon 2017 de la Famille Bougrier. Cette cuvée provient d'une parcelle du Domaine Guenault, à Saint-Georges-sur-Cher.  Belle robe or aux reflets verts, nez intense, des agrumes, des fleurs printanières, des épices. Bouche fraîche, acidulée et désaltérante, typique du sauvignon...

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article