Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées affichent le rouge pour débuter la nouvelle année ...

BOURGES. Meilleurs vœux à tous les Fous de vin et plein de petites ou de grosses mais surtout de bonnes lampées pour 2019. J'attaque cette nouvelle année avec quelques rouges ouverts avant les festivités.

D'abord cet IGP du Pays d'Oc 2017 de Château Saint-Martin-des-Champs à Murviel-les-Béziers, pas loin de cent hectares appartenant à Michel et Pierre Birot, le second étant le fils du premier. Ils ont lancé l'an dernier une gamme de vins (rouge et blanc) « contenant le moins de sulfite possible » et ont obtenu l'autorisation de mentionner sur les étiquettes le terme "ne contient pas de sulfites", ce qui ne signifie pas que le vin est bio mais que les vignerons ne rajoutent pas de soufre dans leur processus de vinification. Pierre Birot explique que c'est « une sélection de levures contenant le moins de sulfites possible qui forme le levain. Les fermentations terminées, le vin est gardé à six degrés puis nettoyé avec la filtration tangentielle et stérilisé par filtre à membrane avant la mise en bouteille. ». Carafé quelques heures et dégusté sur un os à moelle et un persillé de bœuf, ce cabernet sauvignon, élevé en cuves béton, offre une jolie robe sombre, un nez riche et fringant sur les fruits, des notes viandées, une bouche gourmande et sphérique, sur des pointes  de compotes de fruits noirs avec un peu de mâche et des tanins souples. Sympa et très abordable. Dans les 9,50  euros.  

Les petites lampées affichent le rouge pour débuter la nouvelle année ...

- Un tout autre style avec ce bordeaux supérieur 2015 de Château les Gravières-de-la-Brandille de la famille Borderie, élevé douze mois en barriques neuves. Une robe sombre cachant un nez fruité et épicé, intense, sur des notes de confitures. L'attaque souple et fruitée, annonce une belle présence en bouche sur des tanins tapissants avant une longueur soutenue. Pas mal quoi, sur un filet de canard saignant et relié d'une réduction de sauce de soja ... Moins de 10 euros.

 
Les petites lampées affichent le rouge pour débuter la nouvelle année ...

- Revenons dans la vallée de la Loire avec cette cuvée Autrement 2012 du Domaine de la Folie Lucé, propriété de Loïc Terquem. Un étonnant saumur-champigny ! Le cabernet franc a macéré quasi un mois avant d'être élevé pendant deux ans en fûts de chêne de plusieurs vins. Une robe sombre comme une nuit d'hiver, le nez sur les fruits noirs mûrs, quelques notes pouvant évoquant le poivron braisé, le brûlis, le Zan. Bouche très riche, ample, puissante et enveloppante, sur une finale très fraîche et digeste...Dans les 17 euros, mais ça le vaut bien ! 

Les petites lampées affichent le rouge pour débuter la nouvelle année ...

- On reste du côté dans le saumur-champigny avec cette cuvée Les Poyeux, de la collection Les 7 lieux-dits  d'Alliance Loire.  Un mot sur Les Poyeux, commune de Chacé, un terroir de référence, douze hectares de vignes sur tuffeau, que se partagent plusieurs vignerons dont quelques grandes maisons du Saumurois. Très différent du précédent mais typique du saumur-champigny, avec la même robe très sombre violacée, un nez plein et complexe, des baies mûres, un peu de grillé et des épices évoquant le poivrier à cinq baies. Bouche souple, gourmande, volumineuse et une finale là encore très fraîche sur des notes de menthe noire sauvage. Dans les 15 euros, me semble-t-il.

Les petites lampées affichent le rouge pour débuter la nouvelle année ...

- On reste en Loire avec ce rouge 2009 du Domaine Mérieau  à Montrichard. Baptisée L'Alliance des générations, cette cuvée est d'un assemblage de malbec (20%) ou côt pour les Ligériens, et de cabernet franc élevé dans les dix-huit mois en fûts, puis travaillé en cuves avant de finir son vieillissement en bouteille. Robe étincelante et pourpre, joli nez mêlant des notes de fruits mûrs, de prunes, d'humus, de gibier, qui reviennent en bouche, riche et vive, marquée par une belle structure et une finale réjouissante... Dans les 14 euros.

Les petites lampées reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bernard Chat 09/01/2019 21:11

Une bien belle trilogie ligérienne pour débuter l'année et les 18 qui s'annoncent somptueux ….
Je t'adresse Alain tous mes vœux 2019 ainsi qu'aux nombreux fous de vin du blog.

Alain Fourgeot 10/01/2019 08:09

Merci, Bernard, pour ta fidélité aux Fous de vin. Je renouvelle ma proposition aux membres du club pour répondre à mon questionnaire... Et très bonne année, pleine de belles dégustations et découvertes.