Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Le Bacchus de Kentridge triomphe à Mouton-Rothschild ...

ŒNÉLOGRAPHILIE ! Chaque année depuis 1945, un grand artiste crée une œuvre originale pour l’étiquette de Château Mouton Rothschild. Pour le millésime 2016, les propriétaires de Mouton, Philippe Sereys de Rothschild, Camille Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild ont sollicité le peintre, sculpteur, vidéaste et metteur en scène sud-africain William Kentridge. Sur cette étiquette, les Triomphes de Bacchus, les silhouettes qu’il réunit en un joyeux cortège s’inspirent de personnages bachiques de tableaux de maîtres, du Titien à Matisse. Tant il est vrai, explique-t-on à Mouton, « qu’un grand vin est d’abord un plaisir, mais qu’il s’inscrit aussi dans une tradition culturelle qui impose le respect et la modération »... notamment le mouton-rothschild 2016 !

Né en 1955 à Johannesburg, en Afrique du Sud, William Kentridge est le premier artiste de renommée mondiale issu du continent africain à avoir illustré une étiquette de Mouton. Joignant les sciences politiques, les beaux-arts et le théâtre, ses études témoignent d’un éclectisme qui se retrouvera dans la diversité de ses goûts et de ses talents. D’abord acteur et metteur en scène dans sa ville natale, à laquelle il restera fidèlement attaché, il se tourne bientôt vers le dessin d’animation et la vidéo, tout en affinant la technique qui le rendra célèbre : des dessins au fusain ou des découpes de carton noir projetés ou collés sur des surfaces diverses, le mouvement étant rendu par la superposition de ses phases successives. S’inspirant fréquemment des pages sombres de l’histoire récente de son pays,il revendique un « art politique », mais qui ne s’interdit ni l’humour, ni la poésie...

Un peu d'histoire. La première étiquette date de 1924. Elle était l'œuvre de l'affichiste Jean Carlu. Vingt ans plus, tard, en 1945, le baron Philippe de Rothschild décida que les étiquettes de Mouton-Rothschild, Grand Cru Classé de Bordeaux, seraient l'œuvre d'artistes renommés. Mirō, Cocteau, Chagall, Braque, César, Picasso, Bacon, Warhol, Dali, Balthus, Koons, Tàpies, Niki de Saint-Phalle, Hockney et même le Prince Charles, si, si... se sont succédé. Toutes ces étiquettes sont visibles dans un espace dédié attenant au cuvier du château, quand l'exposition n'est pas en tournée internationale. À ne rater sous aucun prétexte... 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article