Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Au Verjus, des petites lampées pétillantes de bonheur avec les champagnes A.R Lenoble...

PARIS. « Le champagne est un vin simple, nous souhaitons le mettre dans des situations simples » explique Anne Malassagne en remplissant un verre d'un Grand Cru Blanc de Blanc de Chouilly. Simple. Comme un comptoir de zinc. Simple comme un bistrot parisien, grand comme un mouchoir poche où l'on vide, sans chichi, son verre en dégustant des tapas ... Nous sommes rue Montpensier, en face du Théâtre du Palais Royal, dans le bar à vins du Verjus, un restaurant dans l'air du temps, situé juste au dessus, dans le passage de Beaujolais... Le propriétaire est un Américain de la très belle ville de Boston. Voilà une dizaine d'années que le chef Braden Perkins et sa partenaire de jeu, Laura Adrian, ont ouvert cette salle à manger meublée comme une brocante, pour y proposer un « menu dégustation unique qui évolue au rythme des saisons, accompagné par un accord mets-vins ».

« J'ai choisi cet endroit car il correspond bien à notre philosophie, précise encore Anne Malassagne, Depuis qu'avec mon frère Antoine nous avons repris en main le domaine A.R Lenoble, il y a vingt-cinq ans, c'est peut-être la première année où nous nous faisons vraiment plaisir, avec des vins qui nous ressemblent. Et nous souhaitons partager ce bonheur avec nos clients, que nous pourrons bientôt recevoir dans la loge* de vignes restaurée, qu'a construit notre grand-père, et qui correspond bien à l'idée que nous nous faisons de la convivialité qui doit présider à la dégustation de nos vins.»

À l'heure de l'apéritif, au comptoir du bar, on a attaqué par ce Grand Cru Blanc de Blanc de Chouilly, 100% chardonnay, dosé à cinq grammes. Nez sur des fleurs blanches, bouche délicate, notes légèrement épicées. Un champagne aérien, facile, digeste, parfait pour accompagner une burrata battue sur des morceaux de melon cuit et cru, une crostata de tomates et d'oseille et/ou un délicat tartare de bœuf aux fleurs sauvages servi sur une galette croustillante...

Au Verjus, des petites lampées pétillantes de bonheur avec les champagnes A.R Lenoble...

À table ! Une entrée rafraîchissante et originale. Au fond du petite assiette creuse, des morceaux de bar de ligne escortés de pêche, de tomate, de maïs soufflé et d'une tombée d'herbes. Dans les verres, la première des deux nouveautés de A.R Lenoble, le Grand Cru Blanc de Blanc 2008. « Un millésime rare, plein de potentiel, qui mérite encore un long vieillissement mais dont nous commençons la commercialisation en petite quantité », explique Anne Mallasagne. Dosé à trois grammes. D'une incroyable richesse. Aromatique, complexe, sur des notes fleuries, des agrumes un peu confits, très léger grillé. En bouche, une belle tension et une richesse immense qui laisse apparaître quelques notes boisées, de cédrat et de craie. Longue et onctueuse finale.

Pour accompagner un canard cuit au foin, d'un incroyable fondant, escorté de pommes de terre et d'un mesclum, place au Rosé Terroirs, assemblage de chardonnay (88%) et de pinot noir, réalisé à partir de la récolte 2012 de Chouilly.  Belle robe soutenue, un peu pelure d'oignon, nez riche sur les fruits rouges, groseilles maquereaux. Bouche intense, florale, vineuse mais tendre, aux discrètes effluves boisées, finale longue et pinotante. « Qu'on pourra déguster chez soi, sur une assiette de jambon cru relevé de piment d'Espelette et un vieux Gouda », précisent les propriétaires. Pourquoi non ?

Autre nouveauté, la cuvée Gentilhomme, Grand Cru Blanc de Blanc 2009, servi sur deux fromages, des tranches de Napoléon, brebis des Pyrénées, de dix-huit mois et de comté,  de vingt-quatre mois. Un 2009 ? Un millésime solaire, à boire dès aujourd'hui. Une palette complexe de fruits jaunes confits, où domine l'ananas, au nez comme en bouche, généreuse, gourmande. 

Enfin, avec le dessert, pomme, glace au lait cru, quinoa caramélisé et noix, un millésime plus ancien, le 2002 du Grand Cru Blanc de Blanc de Chouilly. Une belle robe dorée, sur un nez  de grillé, de miel, d'amandes torréfiées, d'une grande richesse en bouche où se mêlent des arômes de vanille, de fruits confits, de sablé. Finale désaltérantes sur de fins amers  qui donnent envie d'y revenir... Jusqu'à plus soif ! 

Les petites lampées reviennent bientôt...

* La loge est un abri construit au milieu des vignes. Cent vingt loges ont été référencées en 2012 par le Parc naturel régional de Champagne. 

. Les champagnes A.R Lenoble sont vendus chez les cavistes entre 30 et 78 euros, selon la cuvée et le millésime.  Pour les fêtes, qui approchent, certaines bouteilles sont proposées en étui, en coffret ou en caisse bois. 

Au Verjus, des petites lampées pétillantes de bonheur avec les champagnes A.R Lenoble...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article