Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées vont du rosé au rouge et même au végan !

BOURGES. Il faisait beau, il faisait chaud, ça ne sentait pas le sable chaud mais les pivoines et le chèvrefeuille, sous cette tonnelle, où les abeilles faisaient festin. Et nous, autour des premiers artichauds violets, dévorés crus avec une trait d'huile d'olive, d'une salade du jardin, la grenobloise, et de quelques lisettes en papillotes, on était bien, Tintin, mais bien ... à causer  pêche et politique, gastronomie et vin... Dans les verres, entre autres, ce haut-lirou 2016, un domaine de la famille Rambier, en appellation Languedoc, au cœur du Pic Saint-Loup.  La robe, magnifique, dévoile de légers reflets violines. Au nez, déjà, on imagine une forte présence de la syrah (70%) associée au grenache. Du fruit, des pêches, des herbes. Intensité et finesse. Que l'on retrouve en bouche, gourmande, ample, désaltérante, avant une assez longue finale fruitée. Dans les 6,50 euros.

Les petites lampées vont du rosé au rouge et même au végan !

- L'autre jour, de retour du dépaysant Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire, cette année placée sous le flower power, le pouvoir des fleurs, halte dans une belle adresse solognote autour d'un gourmande cassolette de langoustines et d'une foie de veau. Escortés d'un joli bourgueil rosé 2015 du Domaine des Vallettes, propriété de Francis, Antoine et François Jamet. Un rosé de saignée pour 75%, le reste provenant d'un pressurage direct. Et du cabernet franc, bien sûr, planté sur des sables et des graviers alluvionnaires de la Loire. Robe très pâle, nez très... flower power ! De l'iris, de la pivoine. Rosé très sec, plein de fruits, quelques pointes exotiques, un vin raffiné et gourmand. 25 euros sur la table ! 

Les petites lampées vont du rosé au rouge et même au végan !

- Allez, encore un rosé, cette fois en provenance de l'Ardèche.  Ouvert l'autre soir à l'apéritif avec des toasts de tapenade au figues et/ou d'anchoïade...  Un rosé bio dym'... comme disent les gens qui savent, provenant de Château de la Selve.. Du grenache (40%), du cinsault (40%) et de la syrah (20%) auxquels est ajouté une... larme de viognier ! Et un rosé de pressurage direct, avec levures indigènes et non collé... est-il précisé. Robe aux reflets très pâle, reflets orangés, premier nez un peu floral, des fruits rouges et quelques épices. Bien du plaisir en bouche après aération, du fruit, des notes herbeuses, des pointes épicées et une belle fraîcheur très désaltérante.  8,75 euros. 

Les petites lampées vont du rosé au rouge et même au végan !

-  Je l'ai déjà écrit ici, j'adore le gamay et le beaujolais. Je le préfère généralement jeune...  Ouvert l'autre jour, sur une terrine de lapin, à l'heure du mâchon, ce beaujolais-villages, cuvée Les Combes 2013 de Louis Tête. Un beaujo' traditionnel, majoritairement élevé six mois en cuve inox, avec un petit ajout de jus passé en fûts. Robe brillante et intense, nez sur la confiture de vieux garçon épicée, des notes florales. L'attaque en bouche est un peu austère avant le retour des fruits, accompagnés de tannins solides, et une finale qui fouette le palais... Dans les 12 euros. 

Les petites lampées vont du rosé au rouge et même au végan !

- Et on termine par un vin vegan*, c'est dans l'air du temps ! Un buzet bio dynamique 2015 du Domaine de Michelet,  propriété de Jérôme et Nathalie Roussille, membres de la coopérative des Vignerons de Buzet. Joli vin, assemblage de merlot et de cabernet franc, sur une robe foncée, aux reflets violines, un nez intense, le plein de baies noires compotées, de la prune mûre, des épices douces. Belle attaque droite, salivante, à la fois souple et charnue, tannins élégants, retour des fruits en milieu de bouche, sur une finale dotées de fins amers. Un glouglou comme on aime, franc du collier, gourmand, digeste. Ne barguigner pas, les gens ! Autour de 7 euros. 

Les petites lampées reviennent bientôt...

* Pour ceux qui l'ignorent, un vin vegan est un vin sans apport de potéines animales, parfois utilisées pour coller certains vins; elles sont remplacés ici par des protéines végétales. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article