Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Les petites lampées passent par Saint-Estèphe, Quincy, la Loire, le Rhône et la Champagne...

BOURGES. En parcourant ce week-end les réseaux sociaux devant ma cheminée, un temps à ne pas mettre le nez dehors, je me suis dis que ça sentait déjà Noël alors qu'on n'est pas encore au 11 novembre. Oui, vous avez vu/lu, comme moi, le nombre de bouquins qui sortent !  Ça sent le sapin et la hotte ! Le Mondovino ne fait pas exception... Sylvie Augereau, chroniqueuse de la RVF et Antoine Gerbelle, un ex dudit magazine, sortent une Compil des vins au naturel, qui  regroupe deux cent cinquante vignerons et trois cents vins 100% jus de raisin, c'est à dire "nature"... Le blogueur Olivier Grosjean, (leblogdolif), jurassien hédoniste, terroriste et jurassique qui a répondu à mon questionnaire il y a quelques années, consacre un petit fascicule au Vin Jaune, dix façons de l'accompagner... Quelques bonnes idées pour les fêtes ? C'est aux Éditions de l'Épure. Jacques Dupont, le Monsieur vin du magazine le Point raconte sa vie de critique et de dégustateur dans le Vin et moi (Éditions Stock). J'avais beaucoup aimé ses précédents ouvrages, Choses bues, son passionnant Guide des vins de Bordeaux et Invignez-vous. Et puis,  Pierre Perret, dont on connaît la passion pour le jus de raisin, se dévoile un peu plus dans Ma vie en vin, où l'on apprend, paraît-il, qu'il ne boit pas que des tord-boyaux ! C'est aux Éditions Cherche-Midi. Je ne les ai pas lus, alors j'ai bu ! 

Et d'abord, hier soir, avant et sur un rôti de bœuf et ses nouilles chinoises arrosées d'un jus réduit, ce saint-estèphe 2012, de Château Lilian-Ladouys, Cru Bourgeois, un joli rouge issu d'un assemblage de cabernet sauvignon (55%) et de merlot. Un peu de technique ? « Vendanges manuelles, macération préfermentaire, cuvaison de quatre à six semaines, fermentation malolactique en barriques neuves pour 20%, élevage de quinze mois en barriques neuves pour 40%, élevage sur lie et batônnage les trois premiers mois .» Robe élégante, foncée, reflets violacés, nez riche et complexe, du fruit et des notes d'alambic, des fleurs et des notes de fumée. Attaque en bouche un peu sur le chocolat amer, du volume, de l'ampleur, avec le retour de pointes chocolatées, l'apparition de fleurs sauvages et de compote de fruits rouges écrasés légèrement épicée. Finale gourmande. Dans les 20 euros, selon cavistes. 

Les petites lampées passent par Saint-Estèphe, Quincy, la Loire, le Rhône et la Champagne...

- En fin de semaine, pour arroser la fin du chantier naval et la mise à l'eau d'une nouvelle barque, partage d'un magnum et d'une vraie bonne galette aux pommes de terre avec les "ouvriers"... qui se reconnaîtront, car je sais qu'ils suivent les Fous ... Et comme ils aiment le blanc, j'ai ouvert ce magnum 2010 de quincy, la Cuvée Vieilles Vignes du Domaine du Tremblay, propriété de la famille Tatin.  Un sauvignon magnifique, issu de vignes d'une cinquantaine d'années, « conduites en viticulture raisonnée,  sans traitement contre la pourriture grise, enherbement naturel ». Robe intense, reflets d'or, nez complexe et riche, sur les fruits jaunes légèrement confits, de l'abricot, du pomelo, de l'ananas. Bouche dense, ronde, douce, où les fruits se mêlent à des notes de pêche, de citron confit et de souk, avant une finale d'une étonnante fraîcheur. Osez garder vos sauvignons, surtout vos magnums. 

Les petites lampées passent par Saint-Estèphe, Quincy, la Loire, le Rhône et la Champagne...

-  Avec les huîtres sauvages rapportées de Pornic par une amie, on a ouvert ce dimanche ce côtes-du-rhône blanc, la cuvée Les Murières 2015 de la Cave des Coteaux de Visan. Ben oui, pour changer ... Un vin très simple mais sympa, robe lumineuse, nez un peu miellé, notes de granny et de pêche blanche, que l'on retrouve en bouche, légèrement citronnée, fraîche et désaltérante, sur une finale un peu épicée qui va bien avec l'iode mêlée au poivre blanc, juste un tour de poivrier, sur la chaire des huîtres un peu laiteuse... Moins de cinq euros.

Les petites lampées passent par Saint-Estèphe, Quincy, la Loire, le Rhône et la Champagne...

- L'autre soir, grande tablée à la campagne, pour un anniversaire. Beaucoup de bouteilles, des vignerons qu'on connaît bien, des quilles déjà vues... Et, un peu tard dans la soirée, sur le fromage pour certains, sur rien pour d'autres, je n'aime toujours pas le rouge avec les fromages, ce jeune chinon, issu d'un terroir granitique, la cuvée les Graves 2014 du Domaine Fabrice Gasnier. Un cabernet franc plaisir, à glouglouter, sur un nez riche de fruits noirs et joliment floral, bouche croquante et dense, du fruit très mûr relevé de notes épicées avant une finale longue et ample. Moins de dix euros, me souffle le copain, le nez dans son verre ... Gasnier, toujours une valeur sûre.

Les petites lampées passent par Saint-Estèphe, Quincy, la Loire, le Rhône et la Champagne...

- On termine ces petites lampées  avec des bulles et ce joli champagne, la cuvée Eclipsia de Vincent Couche. Je ne connaissais pas ce domaine familial de treize hectares en bio-dynamie, situé près de Buxeuil. Nous sommes sur un brut dosé à six grammes, assemblage de pinot noir (80%) et de chardonnay, un joli jus « non soufré », d'une belle effervescence, sur des notes de fruits blancs mûrs et de mirabelles, des pointes toastées. Bouche fraîche, acidité désaltérante, longueur élégante et caressante. Dans les trente euros, me souffle-t-on. On va donc retourner chez Couche très bientôt...

Les petites lampées reviennent bientôt...

Commenter cet article

Jean 07/11/2016 22:08

Même pas peur de mettre une bouteille a la mer!!