Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par dure

Dans la RVF, le pinot noir de Daniel Crochet a « bluffé le jury » ...

MÉDIAS.  À la une de la Revue du vin de France de novembre, une « dégustation vérité » de pinots noirs, millésime 2014, de toute la France, en vingt et un flacons confrontés à l'aveugle face au jury de dégustateurs du magazine. Pourquoi une telle comparaison ? Parce que à l'heure où le prix des vins de Bourgogne flambe » chaque année davantage, la « question du prix d'un vin se pose plus que jamais aux amateurs de pinots noirs », écrit Olivier Poels. La RVF a donc voulu savoir à quoi correspond le prix demandé par les domaines et « quelle est la part représentée par l'image de l'appellation, la notoriété du vigneron et finalement la qualité réelle du vin ». 

Cette dégustation n'avait pas pour but « de hiérarchiser les vins uniquement sur la critère de la qualité, explique le chroniqueur, mais avant tout du prix, en demandant aux dégustateurs de répondre à la question : quel prix seriez-vous prêt à payer pour ce vin ? » Et à ce petit jeu, voyez-vous, ce n'est pas un bourgogne qui est arrivé sur la première marche, mais un sancerre à 17 euros du Domaine Daniel Crochet * (Bué) « qui coiffe tous les favoris et s'impose avec un prix moyen proposé par les dégustateurs de 92 euros ! ».

« Sur les vingt et un vin dégustés, conclut le journaliste, neuf cuvées récoltent une moyenne de prix proposés très inférieur à leur prix réel. C'est particulièrement le cas des bourgognes les plus chers dont le tarif dépasse largement les 100 euros. Mais aussi du sancerre haute couture du Domaine Alphonse Mellot, proposé à 60 euros ** en sortie de propriété. Les neuf vins*** restant étant jugés à un prix proche de leur tarif réel. 

Le mot de la fin au Berruyer Alexis Goujard, journaliste à la RVF et membre du jury : « Cette dégustation confirme les atouts de Sancerre : proposer de grands pinots noirs sur sols calcaires, silex ou argilo-calcaires de caractère sans inflation de prix ! Une aubaine aujourd'hui dont il faut savoir profiter. » 

Pourvu que ça dure ! 

* Il s'agit de la Cuvée Prestige proposée à 17 euros au domaine et que les jurés ont estimé entre  80 et 100 euros, soit une moyenne de 92 euros. Faudrait pas que le résultat donne de mauvaises idées...

** Les jurés ont estimé le sancerre En Grands Champs du Domaine Alphonse Mellot entre 15 et 35 euros, soit une moyenne de 24 euros.

*** Parmi ces neuf vins jugés « en harmonie avec le jugement du jury », le Pinot noir du Domaine Vincent Pinard, vendu 17 euros à la propriété et estimé entre 8 ... et 35 euros par les jurés, soit une moyenne de 22 euros.

- La RVF de novembre (numéro 606) est vendu avec le Guide des cavistes 2017. Fort de trois mille adresses actualisées. Dans le Cher, dix-neuf ont été retenus et les Coups de cœur ont été distribués à trois cavistes berruyers : les Cépages de France, la Cave du Soleil  et le Tocsin.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article