Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Étranges raisins de la colère à Sancerre ...

SANCERRE. Quelque cinq mille six cents plants de sauvignon arrachés sur le domaine gordonien (Saint-Satur) d'un vigneron de Bué ! Préjudice estimé : 12.000 euros. Un épisode de plus dans la guerre, jusqu'alors verbale, que se livrent depuis des mois les vignerons qui ne veulent pas voir de sauvignon et de pinot noir en IGP (Indication Géographique Protégée) à proximité des vignes en AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) et les vignerons qui en plantent... Pour ceux qui ne suivent pas, il faut rappeler ici que les exploitants du Centre-Loire sont très divisés sur cette nouvelle réglementation européenne qui libéralise, depuis le 1er janvier dernier, la plantation des vignes en IGP. Lire le Mondovino continue de tourner et Pour bloquer les droits de plantation les vignerons du Centre-Loire demandent mille hectares.

"Nous condamnons fermement de tels agissements, a déclaré à l'AFP Gilles Guillerault, président de l'Union viticole sancerroise, qui défend les intérêts des viticulteurs en AOC. Mais cela fait deux ans et demi que nous tirons la sonnette d'alarme en demandant que l'administration prenne des mesures de restriction pour empêcher la plantation dans le Sancerrois en IGP de sauvignon et de pinot noir les deux cépages emblématiques de l'AOC Sancerre. L'administration n'a pas pris ses responsabilités et les mesures adéquates... Ce qui devait arriver est malheureusement arrivé ».

Pour l'heure, le vigneron* a porté plainte et l'acte de malveillance n'a pas été revendiqué. La gendarmerie de Sancerre enquête...

* On me demande de préciser que le vigneron en question est le seul à avoir planté de l'IGP dans l'aire de Sancerre.

. Mise à jour 20/07/2016. On apprend ce matin qu'un deuxième vigneron a porté plainte auprès de la gendarmerie. Six cents pieds de sauvignon plantés sur l'une de ses parcelles à Neuilly-en-Sancerre ont été sectionnés en fin de semaine dernière...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article