Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Patrick de Mari, également fou de cochonneries, se souvient d'une verticale chez Guigal ...

PATRICK DE MARI. On se croise depuis des années, à Paris ou à Bordeaux, autour d'une bonne table ou d'une jolie dégustation. Oui, comme beaucoup, il m'a promis, depuis longtemps, de répondre à ce questionnaire... Il a pris son temps. Je n'ai jamais désespéré, je sais que d'autres promesses seront tenues...

Et si finalement Patrick de Mari n'était pas un fou de vin ? « C'est une question qui me tarabuste quand je goûte des vins qui ne me parlent pas ou en tout cas, ne me disent rien, précise-t-il. La trouille d'être en fait un usurpateur de passion ! » Mais non... Vivant à Bayonne et « aimant ça », ancien grossiste, Patrick de Mari est aujourd'hui journaliste-blogueur-écrivain. En vins et en Cochonneries en tous genres *, comme l'indique le titre de l'ouvrage de nouvelles littéraires commis avec sa complice Blandine Vié, également folle... avec laquelle il prépare deux autres ouvrages et anime le webmagazine Greta Garbure. Merci Patrick pour ce témoignage...

- Le déclic, le premier verre ? Une fois avalés les fonds de bouteilles de champagne lors de ma première communion et ingurgités les premiers litres de sangria durant une adolescence légèrement turbulente, je n'ai bu du vin que lorsque j'ai pu en acheter moi-même. Et surtout, à l'occasion d'une gigantesque "braderie" sur les Grands Crus Classés de Bordeaux durant les années 1970. Mon père m'avait raconté l'origine du nom du Château Beychevelle alors, j'en avais acheté une caisse. Le premier verre eut évidemment une saveur toute particulière.

- Une devise ? " Plus tu bois moins vite, moins tu bois davantage ! "

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Une dégustation complète des vins de Marcel Guigal, terminée par une comparative de ses côtes-rôties de légende : La Turque, La Mouline, La Landonne dans le millésime 1991. Chacune se révélait si différente des autres. Et plus récemment, la rencontre sublime d'une "chuleta de buey *"avec un richebourg 1999 du Domaine de la Romanée Conti chez Rekondo, à Donostia-San-Sebastian, avec de bons amis. Les larmes n'étaient pas loin…

- Cave ? Armoire ? Combien de bouteilles? Une cave qui sonne un peu trop le creux à mon goût. C'est le moment ou jamais de faire appel à la générosité de mes amis vignerons !

- Les trois coups de cœur du moment ? Dernièrement, j'ai goûté de très nombreuses et belles bouteilles du Languedoc dont plusieurs de très haut niveau :

. La Boda 2006 chez Sylvain Fadat, Domaine d'Aupilhac, à Montpeyroux. Syrah-mourvèdre en biodynamie : on n'est pas loin d'une forme de perfection dans l'intensité de la qualité et de l'émotion ressenties.

. Un Mas Jullien 1998 extraordinaire. Quand la maturité apporte autant de noblesse à un vin, ça me console de vieillir !

. Et l'incroyable Virgile de Virgile Joly 2010. J'ai encore en mémoire la battle à table entre son 2001 et un mouton-rothschild 2000 : nous dirons que le bordelais était encore très fermé !

Il ne vous étonnera pas, que dans la région, un homme de plume soit également fan absolument du Mas de l'écriture et du Domaine de la Prose !!!

* Cochonneries en tous genres est une recueil de vingt-huit nouvelles charcutières et littéraires, toutes dédiées à la gloire de la charcuterie. Aux Éditions Tourisme et Découverte, collection Les Itinéraires. Que je n'ai pas lu...

** Ou côte de bœuf.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article