Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Birte Jantzen, folle depuis cinq ans, se souvient d'une dégustation à Tertre Rotebœuf  ...

BIRTE JANTZEN. Son non vous indique qu'elle est ... Allemande. « M’enfin ce qu'il en reste » ajoute Birte, qui vit depuis vingt-cinq ans en France et aujourd'hui à Paris. Elle dit « être tombée dans le fût il y a cinq ans » et avoir « totalement changé de vie, délaissant l’ancienne pour la trépidente découverte du monde du vin ». Birte Jantzen a repris les études pour apprendre le vin (WSET Diploma & DU d’Analyse Sensorielle) et est devenue blogueuse, deux ans plus tard, partageant sa passion sur Winebubble. Depuis un an, elle travaille comme journaliste indépendante et a intégré début 2016 l’équipe de Bettane&Desseauve en tant qu’experte pour le guide. Et elle trouve aussi le temps de donner des cours. « Mais avant tout, j’aime décoder la poésie de la nature et lui prêter ma plume, être dans la vigne et les chais avec les vignerons et apprendre leurs gestes, explique-t-elle et si je peux exercer un métier passionant aujourd’hui, c’est grâce à eux. Et je les en remercie du fond du cœur.» Et moi je remercie Birte d'avoir accepter de rejoindre la bande des Fous/Folles de vin ...

- Le déclic ? Le premier verre ? Pas de premier verre. Mais un coup de foudre lors de mon premier cours de dégustation à Grains Nobles à Paris il y a cinq ans. Je n’aurais jamais imaginé trouver un monde aussi beau et complexe caché derrière une bouteille de vin. Cela m’a pris au dépourvu. Depuis c’est l’amour fou.

- Une devise ? “Ecoute le son de cette cloche, il n’y a qu’une cloche, mais le son est multiple.” (Léonard de Vinci) On pourrait dire la même chose du vin et de la dégustation.

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Ma première dégustation à Tertre Roteboeuf à Saint-Émilion. Je ne connaissais pas les vins de François Mitjaville et les ai découverts sur fût. On aurait dit du cachemire fait breuvage divin. Je n’écoutais qu’à moitié ce qui se racontait entre dégustateurs, pourtant pointus et vraiment intéressants, et avait envie de tous les jeter dehors pour me délecter du silence sur lequel se peignaient de merveilleux paysages exotiques. Encore aujourd’hui je rêve de me retrouver seule dans sa cave, juste munie d’un verre, pour goûter l’infime nuancier d’expression qui se déploie d’un fût à l’autre. C’était une révélation.

- Cave ou armoire? Combien de bouteilles ? Le vin est fait pour être partagé. Trop de bouteilles meurent dans des caves de collectionneurs et spéculateurs. Quel gâchis ! Tiens, il est où mon tire-bouchon…

- Les trois coups de cœur du moment ?

. Clos Saint-Vincent (AOP Bellet), Vino di Gio 2014, rouge. Un 100% folle noire (cépage autochtone des hauteurs de Cannes), racé, solaire, d’une grande finesse tout en ayant un caractère bien affirmé. Un vrai bijou !

. Mas Isabelle (AOP Tavel), Hommage 2012, rosé. Un splendide rosé de garde qui allie à merveille minéralité et fruit finement expressif, fait par une vigneronne authentique qui préfère travailler ses douze hectares toute seule.

. Domaine du Gros'Noré (AOP Bandol), cuvée Antoinette 2011, rouge. Une grande bouteille à attendre, qui, sous ses contours austères, cache un vrai cœur en or. C’est ce qui incarne pour moi un bandol authentique et incarné.

Et pleins d’autres merveilles. Franchement, trois vins c’est bien trop restrictif…

Commenter cet article