Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Le Mondovino continue de tourner (10) ...

« Le vin est semblable à l'homme; on ne saura jamais jusqu'à quel point on peut l'estimer et le mépriser, l'aimer et le haïr, ni de combien d'actions sublimes ou de forfaits monstrueux il est capable ». C'est du Beaudelaire. Qui sert d'introduction à cette rubrique.

- C'est naturel ! Il y a d'abord cette histoire de deux viticulteurs du Landreau, condamnés pour « tromperie sur la marchandise ». Ils avaient été jugés le 10 mars pour « utilisation d'un nom pouvant porter atteinte à la notoriété d'une appellation », le Muscadet, et avoir exporté aux États-Unis de simples vins de table sous le nom de Muskadig Breizh et One Musk a Day... Cinq mille euros d'amende quand même. Ces deux vins ne peuvent plus être commercialisés. La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) reproche également à ces deux frères d'avoir vendu des vins dits naturels en ayant recours à des méthodes qui ne l'étaient pas complètement...

- Boum rose aux States ! Le rosé de Provence a battu des record de ventes en 2015 aux États-Unis, vers lesquels les exportations ont fait un bond de 57% en volume. Les prix ont suivi : +10%. Une bouteille de rosé de Provence se vend vingt dollars la bouteille au consommateur quand un rosé blush californien est proposé entre cinq et six euros. En France, le rosé de Provence est commercialisé aux environs de 4,62 euros en supermarché, pour un prix au départ de la cave de 2,80 euros...

- La France en tête ! Avec 8, 1 millions d'hectolitres, 36% de la consommation mondiale, la France est le premier pays consommateur de vin rosé. 31,2% des vins consommés en France, en 2015, ont été des rosés. Avec quinze litres bus par an, soit l'équivalent de vingt bouteilles, les Français sont les plus gros consommateurs de vin rosé au monde. Bien qu'elle séduise toutes les générations, le rosé est la boisson la plus consommée par les 18/24 ans que les 65 ans et plus (+3 points) et par les femmes que les hommes (+ 4 points).

- Les vins de Palavas ! Après son parfum, la ville de Palavas-les-Flots a lancé son vin. Un rouge, un blanc et un rosé. Le rouge, baptisé Le Vin sea, est un assemblage de cabernet - sauvignon - petit verdot, de 2013 et est produit par Château de Coussergues. Le blanc, Terres de Lagunes, est un chardonnay, cultivé biologiquement par Les Compagnons de Maguelone. Quant au Palavas en rosé, biologique lui aussi, il bénéficie d'une IGP Pays d'Hérault, et est produit par le Domaine de Petit Roubié, à Pinet. À goûter !

- WIT sont VIF ! Ils ont dix ans, déjà, et sont devenus de très importants flacons ! L'idée de l'un des fondateurs, l'œnologue Laurent de Crasto : « Surfer sur la tendance vin au verre et de la mobilité pour imposer ses flacons de 4, 5, 6 et 10 centilitres sur le marché du luxe, tout en proposant aux grands crus un nouveau contenant leur permettant de mieux valoriser leur production ». Depuis deux ans, les vins en tube semblent décoller. Les WIT ont été sérigraphiés et pré-sertis aux producteurs de vins et de spiritueux en France et aussi à l'étranger. Le leader mondial du catering, le suisse Gategroup (27.000 salariés, 2,7 milliards de francs suisses de chiffre d'affaires) vient de signer un contrat de trois ans portant... "sur plusieurs millions d'unités". Un contrat qui pourrait bien changer la vie de WIT France.

- Fûts de brouilly en terre ! Trois fûts de brouilly 2015 ont été mis en terre il y a quelques jours à 440 mètres d'altitude. Ils vont y rester dix-huit mois. L'idée est d'imiter les peuples nomades, d’Asie mineure et de Géorgie (le berceau du vin) qui enterraient, avant leur départ pour de plus lointaines contrées, des vins de l’année... La mise en terre s'est déroulée en présence d'un nombreux public qui a maintenant rendez-vous dans dix-huit mois pour le réveil !

- Une cité à Beaune ! Alors que la Cité des vins de Bordeaux sera inaugurée en juin, on annonce la construction d'une Cité des vins de Bourgogne à Beaune. La pose de la première pierre est prévue en décembre 2017. La ville de Beaune, elle, n’a pas été retenue par l’État en 2013 pour constituer le réseau des cités de la gastronomie aux côtés de Dijon, Paris-Rungis, Tours et Lyon. Elle a donc élaboré son propre projet, mené en collaboration avec le BIVB (Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne). Quant à la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon, ses travaux débuteront fin 2016 à l’emplacement de l’ancien hôpital général. Les premiers éléments du programme devraient être livrés en 2018. À quand une Cité des vins de Loire à Bourges ? Elle pourrait trouver sa place dans le bâtiment de l'ancienne Maison de la Culture, non ?

- Le vin volant ! La compagnie d'aviation Emirates a acheté plus de treize millions de bouteilles de vins en 2015 pour une valeur totale de cent quarante millions de dollars, dont 86% en France... De là à expliquer le succès grandissant de la compagnie, hein ! En 2015, les passagers d’Emirates ont consommé plus de onze millions de bouteilles toutes classes confondues... soit une hausse de 27 % par rapport à l’année précédente (9 millions de bouteilles en tout). Depuis 2006, Emirates indique avoir investi 690 millions dollars pour sa carte des vins, sa cave qui abrite actuellement 2,2 millions de bouteilles de grands crus et soixante-dix références en champagne...

- Gel de printemps ! La nuit du 26 au 27 avril fut une nuit blanche ! Il a gelé sur de nombreux vignobles français. A Menetou-Salon, les vignerons estiment que les vignes ont été touchées à 100%. Beaucoup de débats également à Sancerre et Pouilly, moins dans les autres appellations du Centre-Loire, mais ça reste à vérifier. Du côté de Chablis, en Bourgogne et même dans certains vignobles du Sud, la gelée noire a également sévi. Dans le reste de la vallée de la Loire, le bilan s'annonce très lourd. En Touraine, on parle d'une facture de cent millions d'euros... En 2012, le gel avait déjà anéanti 40 % de sa récolte. Mais la semaine dernière le thermomètre est par endroit tombé à moins quatre degrés voire moins six... Notamment dans la région de Bourgueil où les conséquences économiques risquent d'être lourdes...

- Angers le dimanche ! Le Salon des vins de Loire d'Angers 2017 ouvrira le dimanche et non pas le lundi. Le 5 février. La raison ? « Le Salon des vins de Loire s’inscrit ainsi au cœur de la Semaine des Vins de Loire, événement qui met toute la ville d’Angers aux couleurs du vignoble, et qui connaît un franc succès d’année en année, une opportunité de nouvelles synergies et d’une dynamique répartie sur les trois jours » expliquent les organisateurs. Le Salon d'Angers souhaite par ailleurs poursuivre sa stratégie de diversification des produits en invitant les spiritueux artisanaux, les bières et les cidres du Grand Ouest qui ont expérimenté le salon en 2016 pour la première fois.

C'est tout pour aujourd'hui...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article