Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

2.3.4.0 ! ... Une campagne de Vin et Société sur les repères de consommation...

CAMPAGNE. C'est une initiative privée. Qui mérite d'être saluée. Elle est signée par Vin & Société. Au nom des cinq cent mille acteurs de la filière de la vigne et du vin, Vin & Société vient de lancer une campagne, la première du genre, destinée au grand public, sur les repères de consommation “2.3.4.0”*. « Cette initiative est une première pour la filière viticole. Son ambition est de faire connaître les repères de consommation définis par les autorités de santé que neuf Français sur dix** ignorent. Ils sont pourtant utiles puisqu’ils donnent un cadre très clair à la notion de modération ainsi qu’une définition de la consommation excessive », explique Vin & Société dans son communiqué.

Sous le slogan “Le Vin. Je l’aime, je le respecte”, cette campagne va se déployer pendant plusieurs semaines au niveau national via un dispositif publicitaire classique en presse écrite. La campagne s’appuie sur quatre annonces, quatre visuels mettant en scène le vin blanc, le vin rouge, le vin rosé et les vins effervescents.

« Il nous paraît fondamental de faire connaître les repères de consommation, explique Joël Forgeau, le président de Vin & Société. Rappelons que les pouvoirs publics dépensent seulement cinq millions d’euros par an pour conduire des campagnes de prévention alcool et aucune campagne sur les repères de consommation n’a été menée jusqu’à présent contrairement à ce qui se fait par exemple en Espagne ou au Québec. L’OCDE*** vient de surcroît nous rappeler au mois de novembre que les dépenses de prévention sont insuffisantes dans tous les pays membres. Elles représentent en moyenne 3% des dépenses totales de santé et la France a un niveau encore inférieur avec seulement 2%. Certes, nous ne réglerons pas tous les problèmes de santé publique à nous seuls avec une première campagne d’information, mais nous nous engageons et nous faisons notre part. Nous tendons la main aux autorités de santé pour des actions complémentaires concertées alliant raison et responsabilité. Chacun le sait bien, l’éducation et la prévention sont les chemins les plus efficaces pour lutter contre les abus » poursuit Joël Forgeau.

Vin & Société rappelle qu'une récente étude conduite par Harris Interactive et le cabinet Francoscopie**** fait apparaître que 71% des Français interrogés pensent « qu’il faut davantage faire confiance aux citoyens, les informer et les responsabiliser. 61% d’entre eux déclarent également que les pouvoirs publics devraient faire confiance aux professionnels de la filière viticole pour informer sur les dangers d’une consommation excessive. Pour 76% des Français interrogés, le vin est synonyme de bien vivre ensemble. S’il est incontestablement un des piliers de notre patrimoine culturel, le vin n’est pas un produit comme un autre. Il est donc nécessaire d’associer découverte du vin et information sur le “mode de consommation” du produit ».

« La consommation de vin a beaucoup changé en cinquante ans. Le vin est passé d’un statut “aliment quotidien” à un produit de consommation occasionnelle, de convivialité et de partage. C’est une bonne chose. Il est d’autant plus essentiel d’accompagner ces changements et de donner aux Français des cadres permettant de se situer. Notre société exige aussi plus de transparence, d’information et de responsabilisation. Vin & Société, et au travers elle, les 500 000 acteurs de la vigne et du vin en France, sont en mouvement. » conclut Joël Forgeau.

* Les repères de consommation sont établis en France par la Haute Autorité de Santé et dans le cadre du PNNS (Plan National Nutrition Santé). Il s’agit des repères “2.3.4.0” : deux verres maximum par jour pour les femmes, trois verres maximum par jour pour les hommes, quatre verres maximum en une seule occasion et 0 verre au moins un jour par semaine.

** Baromètre IFOP Vin & Société 2014
*** Organisation de Coopération et de Développement Économiques
**** Etude Harris Interactive/Cabinet Francoscopie réalisée du 24 au 25 novembre 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pourcheresse 06/12/2015 08:41

J'aime le vin , je le bois et pas toujours avec modération, mais toujours en responsable...et je trouve que tout cela est bien pensé tant que l'on ne touche pas aux libertés individuelles ; toutefois, je restes tres vigilant ,quant aux beaux discours qui n'auraient pour but que d'ajouter de la" valeur " aux vins qui ne le méritent pas .

Alain Fourgeot 06/12/2015 18:55

Ben oui, avis partagé... Merci de suivre les Fous de vin ! Et tu réponds quand tu veux à mon questionnaire...