Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Julien Malique, fou à cause de son grand-père, a créé l'Agenda du vin...

JULIEN MALIQUE. Il a fondé l'Agenda du vin en juin dernier. Un site qui permet de localiser les événements, dégustations, visites de domaines, foires aux vins, salons, … et de s’y inscrire en quelques clics. « Pour les cavistes, vignerons et autres artisans du vin, l'ADV s’est un outil indispensable pour organiser simplement ses événements et promouvoir sa cave, son domaine, son expertise » explique notre Fou de vin du jour. Qui, précédemment, a été consultant sur le secteur de l’Internet où il « aidait les entreprises à développer le trafic sur leur site et à mettre en place des partenariats ». « Passionné par le vin mais habitant depuis toujours à Paris il était presque logique de me lancer sur la "wine-tech" au travers une application ou un site », explique Julien Malique. Merci pour ses réponses et bonne chance pour l'Agenda...

- Le déclic ? Le premier verre ? Mon grand-père avait des vignes autour de Cahors où il en faisait un vin de table sans prétention, pour lui et ses amis. J'ai toujours rêvé d'apprendre ce métier, ne serait-ce que pour partager et comprendre le terroir d'où ma famille est originaire. Mon premier verre, difficile de me souvenir, j'ai l'impression d'avoir toujours bu du vin. Mais ce sont les rencontres avec les vignerons qui m'ont données envie de créer l'Agenda du vin. Je voulais pouvoir visiter des régions et trouver simplement un vigneron qui ait envie de partager ses histoires, sa passion et bien entendu ses bouteilles...

- Une devise ? Je me retrouve bien dans celle de Georges Brassens : "Le meilleur vin n’est pas nécessairement le plus cher mais celui que l’on partage ". Cette citation avait d'ailleurs inspiré l'un de mes posts sur les dix citations célèbres à connaître sur le vin.

- Le meilleur souvenir de dégustation ? Pas un mais des souvenirs préférés. D'ailleurs ils arrivent souvent au cours d'un repas à un moment où on ne s'y attend pas. Le dernier, c'était cet été, on mangeait en famille dans un restaurant au Pays basque. Mon beau-père avait réservé dans ce restaurant car il avait adoré un vin et voulait me le faire goûter. Il avait raison, une belle surprise, un ventoux 2011, Orca vieilles vignes. Un délice, des arômes de cassis, une belle attaque, équilibré, un boisé bien fondu mais avec beaucoup d'élégance, une bonne longueur. Bref tout y était. On en a profité pour acheter et ramener à la maison toutes les bouteilles d’Orca qui restaient dans la cave du restaurant. On a passé de bonnes vacances..

- Cave ? Armoire ? Combien de bouteilles ? Je viens malheureusement de déménager en appartement où il ne me reste qu'une petite cave à vin qui doit contenir une trentaine de bouteilles. Du coup, terminé les primeurs, les foires aux vins... Mais vive les cavistes, dégustations et bouteilles à boire dans l'année. C'est malheureusement le lot de la plupart des amateurs de vins qui habitent à Paris. Je prendrai ma revanche dans quelques années...

- Les trois coups de cœurs du moment ? Le dernier coup de cœur, c'est pour un bourgogne rouge du Domaine Paul Pillot, Il s'appelle tout simplement Pinot Noir et on était sur le millésime 2013, appellation Chassagne-Montrachet. Il définit parfaitement l'image que je me fais d'un bourgogne pinot noir de cette appellation. Le nez est plein de fruits rouges, des tanins plutôt fermés mais très fins, une framboise en bouche et une superbe longueur malgré sa jeunesse. Pour les deux autres coups de cœur, je vais faire appel une application sur le vin dont je ne citerais pas le nom mais que j'utilise pour prendre en photo et noter les vins que je déguste. Ma mémoire étant très perfectible... Ma boule de cristal me dit donc que j'ai beaucoup aimé un crozes-hermitage rouge 2012 appelé Les Jalets de la Maison Paul Jaboulet Ainé. Et, toujours dans la vallée du Rhône, en rouge : 350m, un saint-joseph 2012 produit par David Reynaud, Domaine les Bruyères, puissant, épicé, des arômes de fruits noirs et avec une belle fraîcheur en fin de bouche. Top !

Commenter cet article

Cours oenologie Paris 06/11/2015 10:39

L'agenda du vin est vraiment très utile et l'inscription est facile. Merci Julien. L'agenda pour ne rien rater sur les événements vin.