Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

2015, millésime « prometteur » dans le Centre-Loire...

SANCERRE. Cela semble général ! Le millésime 2015 est qualifié ici ou là de « grandiose », de « flamboyant », de « génial ». Dans le Centre-Loire, on le trouve « prometteur »... Je vous livre ici le communiqué de presse publié par le Bureau interprofessionnel du Centre-Loire et signé par Fabrice Doucet, le nouveau directeur du Sicavac ( Service interprofessionnel de conseil agronomique, de vinification et d'analyses du Centre ).

« Le Centre-Loire, comme toute région septentrionale, a des effets millésime marqués. Ce sera encore le cas en 2015, où les conditions climatiques très particulières ont permis la production de vins aux arômes très purs.

. La campagne viticole

Sans caractère exceptionnel, l’hiver 2014-2015 est l’un des moins froids depuis cent ans. Après un début d’hiver doux, un cœur d’hiver en février sensiblement plus frais mais sans période de gel, il s’achève par un mois de mars dans les normales saisonnières. Les précipitations hivernales supérieures à la moyenne jusqu’à la fin février contribuent à un bon rechargement hydrique des sols et sous-sols au début du printemps.

Le cycle végétatif démarre avec un léger retard rapidement compensé par des températures très douces à partir du 8 avril. Ces conditions thermiques favorables en avril, associées à un rechargement hydrique correct des sols, ont assuré un débourrement homogène et franc. Le soleil règne alors en maître mais c’était sans compter la fraîcheur et le mauvais temps de la dernière semaine d’avril. Mai démarre également fraîchement et sous la pluie mais dès le 4 mai, le printemps revient pour ne plus repartir. L’été avant l’heure perdure, les pluies sont rares et faibles. Une petite grêle le 20 mai sur une partie du Sancerrois, Quincy, Reuilly vient rappeler des mauvais souvenirs. On observe quelques dégâts sur Reuilly.

La floraison commence la première quinzaine de juin dans des conditions très favorables associant températures légèrement supérieures à la moyenne et faibles précipitations. Malgré tout, on observe de la coulure en sauvignon. Un épisode pluvieux intervient les 12 et 14 juin puis la sécheresse s’installe. Les températures quasi caniculaires s’installent dès la première semaine de juillet. Conséquence de cette sécheresse, les premiers symptômes de stress hydrique sont observés mi-juillet sur les parcelles jeunes. Pour les autres, le feuillage vert très pâle trahit un ralentissement de leur développement.

La véraison démarre début août mais, freinée par les conditions très sèches, elle se fait très lentement. Un épisode pluvieux mi-août vient mettre fin à ce scénario. La véraison se termine alors rapidement.

Dans cette ambiance sèche, les maladies et les ravageurs sont réprimés naturellement. L’oïdium, présent mais surveillé avec la plus grande vigilance, est bien contrôlé.

. La maturation

Les conditions de maturation ont été très favorables. On s’attendait à des baies de petite taille, des teneurs en acidité plus faibles, compte tenu des conditions climatiques estivales. C’est un fait de l’année.
Un dernier épisode pluvieux, fin août, bénéficient aux vignes qui réclamaient encore un peu d’eau. Les baies grossissent enfin. Ces pluies freinent à peine la dynamique de maturation. Les teneurs en sucre progressent rapidement. La diminution des acides est contenue. Les maturités technologique et phénolique sont atteintes rapidement, la situation sanitaire est exceptionnellement bonne: la date de récolte pourra se décider uniquement par la dégustation des baies et la mise en place harmonieuse de tous les éléments du raisin.

. Les vendanges

Les vendanges débutent sereinement le 7 septembre pour le Pinot Gris à Reuilly. Le Sauvignon est récolté à partir du 14 septembre pour les autres appellations. Les cépages rouges sont majoritairement cueillis entre le 17 et le 20. Les petites giboulées de septembre n’entament en rien le moral des vignerons. Ces pluies ont même le mérite d’affiner les pellicules très épaisses.

. Les premières impressions du millésime

Les jus de raisin proposaient une belle pureté aromatique. Cela sera une des caractéristiques des vins du millésime 2015.
Les vins blancs sont élégants, généreux. Ils dévoilent des arômes complexes de fruits blancs. Les bouches sont denses, chaleureuses et parfaitement équilibrées par une sensation acide rafraîchissante.

Les vins rosés proposent des teintes plus soutenues que les derniers millésimes, allant du marbre rose au saumon. Les odeurs de fruits dominent (pamplemousse rose, framboise).
Les vins rouges se présentent avec une belle robe rubis. Ils dévoilent des arômes de fruits frais (fraise, cerise, framboise) ponctuées de notes florales. Les tanins soyeux et ronds, reflets d’une belle maturité offrent fraîcheur et élégance.

2015 est un beau millésime, déjà très gourmand, et qui comme tous les millésimes solaires conservera son caractère de jeunesse pendant longtemps.»

Vivement qu'on le goûte !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article