Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Le tri des pinots noirs au Domaine  Henri-Bourgeois à Chavignol.
Le tri des pinots noirs au Domaine Henri-Bourgeois à Chavignol.

CENTRE-LOIRE. Sous le titre "Un millésime très particulier... comme tous les ans ! », le Bureau interprofessionnel des vins du Centre-Loire fait le point sur les vendanges à mi-parcours :

« Le mois de septembre, maussade, n’altère pas le moral des professionnels du Centre-Loire. Même si les conditions de récolte ne sont pas toujours très agréables, surtout pour les vendangeurs, le climat de l’année a permis d’obtenir de très beaux et très résistants raisins.

Après une floraison compliquée pour les blancs et des temps très secs entrecoupés de périodes caniculaires, les vignobles du Centre-Loire ont connu deux épisodes de pluie au milieu et à la fin d’août.
Septembre a vu les épisodes pluvieux augmenter significativement. Il est tombé (selon les appellations) jusqu’à 160 mm d’eau depuis la véraison (mi-août).

Mais ces précipitations qui, pour certains millésimes auraient pu être dommageables pour la qualité, ont permis, dans la deuxième quinzaine d’août, de débloquer le processus de maturation stoppé par la sècheresse, et en septembre d’attendrir les pellicules qui étaient très épaisses.

Depuis le début des vendanges (pinot gris à Reuilly tout début septembre), on ne ressent aucune précipitation dans les vignes, l’état sanitaire, aussi bien pour les raisins de sauvignon blanc que pour les autres cépages du Centre-Loire, est très bon, permettant aux vignerons d’attendre le moment optimal pour la cueillette.

Les prochains jours verront une très forte activité dans les vignes, la grande majorité des raisins atteignant leur maturité.
Les derniers coups de sécateur devraient être donnés dans les parcelles traditionnellement les plus tardives à la fin de la semaine prochaine (26/27 septembre).

2015 verra, même s’il est encore tôt pour connaître les chiffres exacts, une récolte moins importante que 2014.

A la dégustation, les jus de raisins, très colorés (dorés pour le sauvignon), apparaissent équilibrés avec beaucoup de fruit en bouche. Ne reste plus qu’à attendre l’alchimie de la fermentation et l’élevage pour découvrir ce nouveau millésime ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article