Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées voyageuses, du Bordelais à la Loire en passant par l'Alsace très nature ...

Bourges. Un peu déçus, ces derniers temps, par des millésimes un peu âgés, on a décidé, avec des copains de passage, de regoûter dans les mois à venir quelques bouteilles de plus de dix ans d'âge ... Aussitôt dit, aussitôt fait avec ce pontet-canet 2002, destiné, ce soir-là, à accompagner un filet mignon de cochon, des cèpes et des trompettes des morts qui avaient pris le temps de sécher depuis la dernière récolte. Château Pontet-Canet, propriété de la famille Tessseron, un des fleurons de l'appellation Pauillac, a commencé sa conversion en biodynamie en 2005. Ce millésime est donc antérieur à la certification qui date de 2010. Sorti de la cave dès la matinée, le vin a été carafé vers midi. Bonne idée. Un nez charmeur toujours sur la fraîcheur, des notes de pralines, de baies noires écrasées, d'humus; une bouche équilibrée, pleine, sur du gras, des tannins bien fondus, pointes de cèdre; jolie finale... On va garder les deux autres bouteilles encore quelques temps...

Petites lampées voyageuses, du Bordelais à la Loire en passant par l'Alsace très nature ...

- De 2002 à 2012, de Pauillac à Pessac-Léognan... La Parde est le second vin de Château Haut-Bailly. Dégusté un autre soir à l'heure de l'apéro et un peu frais, avec quelques cochonnailles ... Ben oui, on fait ça des fois ! Là encore une dominante de cabernet sauvignon, associé au merlot (40%) et au cabernet franc (4%). Et un vrai régal, la jeunesse a parfois du bon ! Un nez très aromatique, tout en finesse, fruité, un peu poivré, des traces de violette, élégance un peu hautaine en bouche, sur des touches de praline, de vanille, un boisé discret et une finale longue et rafraîchissante sur des notes de menthol... Pour 25 euros. A encaver, car ce Parde-là saura rester en vie quelques paires d'années.

Petites lampées voyageuses, du Bordelais à la Loire en passant par l'Alsace très nature ...

- Et zou, on traverse la France pour la Provence avec ce bandol Les Baumes 2011 du Moulin de la Roque, reçu il y a quelques semaines. La fiche technique indique un assemblage de mourvèdre (95%) et de carignan, vinifiés séparément, une macération de trente-cinq jours et un élevage en foudre de chêne de dix-huit mois. Bon, on sait où on est... Chaud devant, chaud dedans ! Une robe sombre et dense, un nez affolant comme une danse gitane, des fruits bien mûrs, des notes de café, de chocolat; une bouche ample, pleine, nourrissante et une longue empreinte qui donne des envies de cuisine provençale, de gardianne, tiens ! Moins de douze euros la bouteille.

Petites lampées voyageuses, du Bordelais à la Loire en passant par l'Alsace très nature ...

- Pour le quatrième flacon de ces petites lampées voyageuses, on revient vers chez nous, dans cet énorme vignoble ligérien et plus particulièrement en Anjou. Didier Chaffardon est lui-même un grand voyageur puisqu'il vient de ... Savoie et qu'il a pas mal bourlingué dans les vignobles avant de s'installer ici, il y a une vingtaine d'années. Ici, c'est Saint-Mélaine-sur-Aubance. Son domaine : trois hectares, trois parcelles... En bio certifié. Chaffardon, c'est une nature et c'est la nature ! On a donc ouvert l'autre midi, autour du comptoir du Tocsin, où je poursuis parfois mon éveil aux vins dits "nature", sa cuvée Le Rouzé. Du cabernet franc (80%) vinifié en rouge et en grappes entières, auquel le bougre ajoute, dix jours plus tard, du cabernet sauvignon vinifié en rosé. D'où le nom, vous voyez... Résultat, un vin sans chichi, plein de fruits, croquant, désaltérant, un peu acidulé, plein et vivant, joyeux comme une chanson à boire. Et glou, et glou, et glou ...

Petites lampées voyageuses, du Bordelais à la Loire en passant par l'Alsace très nature ...

- Fin du voyage par un grand détour en Alsace avec, là encore, un vin nature. Qui pétille comme une jeune fille venant de découvrir l'amour. Nous sommes chez les Binner, Audrey et Christian et les autres, dans un petit vignoble proche de Colmar. Onze hectares sur les coteaux des Grands Crus d'Alsace. « Propriétaires et exploitants de nos vignobles, nous cultivons, récoltons, vinifions et commercialisons toute notre récolte et exclusivement notre récolte » précisent-ils pour signifier que, contrairement à d'autres, ils n'achètent pas du jus ailleurs, plus loin... Parmi les quinze cuvées vinifiées chaque année par les Binner, des pétillants baptisées Katz' en bulles à cause du terroir de Katzenthal, « la parcelle la plus solaire du domaine ». Vinification naturelle, pas de soufre... Existe en riesling, en pinot gris et en auxerrois, cousin du chardonnay. C'est cette dernière cuvée que nous avons goûtée l'autre jour, à l'heure du thé... On fait ça, aussi ! Personne n'a trouvé le cépage mais tout le monde s'est régalé et s'est esbaudi sur cette légère effervescence, délicate et éphémère. Ce bonheur en bouche, ciselée, tranchante, fraîche, fruitée ... N'en cherchez pas, y'en a plus !

Les petites lampées reviennent bientôt....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article