Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petite lampées du tannat "nature" de Bordes-Lubat, domaine disparu ...

Bourges. Si vous voulez déguster le dernier millésime d'un domaine disparu, dépêchez-vous, il n'y en aura pas pour tout le monde ! Bordes-Lubat n'existe plus depuis près de huit ans. Son propriétaire a mis la clef sous la porte et changé de vie...

Ce domaine disparu se situait dans le Sud-Ouest de la France, à Taron, non loin de Madiran. Le pays du cépage tannat, un brin tannique, un peu rustique, on aime ou pas. Au milieu des années 1990, c'est là qu'a décidé de s'installer, dans une locature de huit hectares, l'œnologue Francis Lubat, avec la volonté de sortir des sentiers battus. De faire des vins bios et " nature". Pas de chimie dans les vieilles vignes presque centenaires. Pas de produit de synthèse, avec un rendement moyen de quarante hectolitres. Des raisins vinifiés de la façon la plus naturelle possible, sans assemblage, en parcellaire. Pas de filtration, pas de SO2 pendant l'élevage, juste un petit poil à la mise. Une curiosité dans le pays. Très peu de vignerons du coin travaillent de cette façon.

Évidemment, pas question avec tout cela de revendiquer l'appellation Madiran. Le rouge du Domaine Bordes-Lubat sera donc un vin de table, plus exactement un Vin de pays des Pyrénnées-Atlantique. Appellation obtenu en 2004, grâce au soutien d'une petite poignée de vignerons du coin. Mais ça n'a pas suffi. Seul au milieu du vignoble madiranais, Francis Lubat a lâché prise et décidé de partir pour de nouvelles aventures à l'étranger. 2006 a été son dernier millésime.

Voilà le moment où intervient Luc Périssé, le créateur des Comptoirs de Gascogne à Anglet, une entreprise spécialisée dans les produits du Gers et dans la vente de coffrets cadeaux pour les comités d'entreprise. « Je connaissais Francis Lubat, avec lequel je travaillais, et comme il n'avait plus envie de commercialiser sa dernière récolte, avant de changer d'activités et de partir, je lui ai racheté les dernières bouteilles de ce millésime, explique-t-il. Dans un premier temps, je les ai proposées dans les coffrets, puis quelqu'un m'a dit que c'était un vin atypique mais très bon et qui mériterait d'être vendu autrement. J'en ai parlé à des cavistes "nature", et voilà... Ils sont dix aujourd'hui à vendre le 2006 de Bordes-Lubat. Qui, un jour, sera épuisé. » Parmi ces caves "nature", le Tocsin, à Bourges. Voilà comment j'ai été amené à déguster ce vin rare...

Et on a joyeusement descendu cette quille, un peu aidés par des amis de passage il est vrai, avec plaisir et bonne humeur. La robe est d'un rouge sombre, sensuel, éclatant. Nez très fruité sur des fruits rouges, cassis à peine mûrs, pointes épicées. Au palais, étonnant mariage de vivacité et de rondeur, avec un milieu de bouche très acidulé, beaucoup de fraîcheur, des notes de sous-bois, des tannins polis et aimables. Et une finale un brin poivrée très rafraîchissante qui donnent des envies de "reviens-y". On va d'ailleurs y revenir...

Les petites lampées, elles, reviennent bientôt...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article