Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

#8) Vl'à l'été, c'est rosé, à petites et grosses lampées...

Bourges. Je crois que si je suis encore là l'an prochain, je baptiserai autrement cette rubrique... Parce que l'été, cette année, hein ! Bon... Voici donc le #8. Je vais essayer d'aller jusqu'à #10, avant l'automne, quoique, cet après-midi, en, Sologne, on s'y croyait déjà ...

- La marque Marrenon, créée il y a cinquante ans, regroupe neuf caves coopératives, soit 1.200 vignerons et 7.650 hectares répartis entre Luberon et Ventoux. On a ouvert cette cuvée Roséfine en nettoyant une petite récolte de girolles, histoire de se mettre en train... On est là sur un assemblage de grenache noir, de syrah et de merlot, d'une belle finesse. Pomelo, agrumes, petits fruits rouges au nez, également bien présents en bouche, finale fleurie sur une légère amertume désaltérante. Un petit bonheur simple pour 5,20 euros ...

- La marque Marrenon, créée il y a cinquante ans, regroupe neuf caves coopératives, soit 1.200 vignerons et 7.650 hectares répartis entre Luberon et Ventoux. On a ouvert cette cuvée Roséfine en nettoyant une petite récolte de girolles, histoire de se mettre en train... On est là sur un assemblage de grenache noir, de syrah et de merlot, d'une belle finesse. Pomelo, agrumes, petits fruits rouges au nez, également bien présents en bouche, finale fleurie sur une légère amertume désaltérante. Un petit bonheur simple pour 5,20 euros ...

- Oh que c'est bon ! Du malbec, que du malbec pour ce Rosé de Julie, marraine et fille d'Alain Dominique Perrin, le propriétaire de Château Lagrezette. Jolie robe pâle, nez intense, complexe, tout en finesse, floral et fruité, sur des petites baies bien mûres. Beaucoup d'élégance, de légèreté et de fraîcheur en bouche. La haute-couture a un prix : 16 euros

- Oh que c'est bon ! Du malbec, que du malbec pour ce Rosé de Julie, marraine et fille d'Alain Dominique Perrin, le propriétaire de Château Lagrezette. Jolie robe pâle, nez intense, complexe, tout en finesse, floral et fruité, sur des petites baies bien mûres. Beaucoup d'élégance, de légèreté et de fraîcheur en bouche. La haute-couture a un prix : 16 euros

- On avait goûté il y a quelques semaines le millésime 2012... Voici Grand Boise 2013, assemblage équilibré de grenache et syrah, provenant d’une sélection de vingt restanques conduites en agriculture biologique. « Obtenu en grande majorité par pressurage direct, le vin est fermenté en cuve inox puis élevé à 90% en cuve inox et 10% en barrique » explique le domaine. Résultat, un très joli rosé, fruité, plein, sur un nez raffiné d'agrumes et de fruits, ponctué de notes légèrement épicées. Un plaisir raffiné en bouche. Et qui dure...  9,50 euros.

- On avait goûté il y a quelques semaines le millésime 2012... Voici Grand Boise 2013, assemblage équilibré de grenache et syrah, provenant d’une sélection de vingt restanques conduites en agriculture biologique. « Obtenu en grande majorité par pressurage direct, le vin est fermenté en cuve inox puis élevé à 90% en cuve inox et 10% en barrique » explique le domaine. Résultat, un très joli rosé, fruité, plein, sur un nez raffiné d'agrumes et de fruits, ponctué de notes légèrement épicées. Un plaisir raffiné en bouche. Et qui dure... 9,50 euros.

- Nous sommes à Morogues, appellation Menetou-Salon, et donc sur un rosé de pinot noir signé Paul-Henry Pellé, du domaine du même nom... Frais, sympa, dynamique, fruité, un peu pêche de vigne, acidulé juste ce qu'il faut, ce rosé de pressurage direct, vinifié comme un blanc, est « à consommer sans se poser de questions », peut-on lire dans la cave... Alors on se laisse aller ! 6,50 euros, mais oui !  Qu'un domaine aussi réputé vende son rosé d'été à ce prix mérite un coup de chapeau...

- Nous sommes à Morogues, appellation Menetou-Salon, et donc sur un rosé de pinot noir signé Paul-Henry Pellé, du domaine du même nom... Frais, sympa, dynamique, fruité, un peu pêche de vigne, acidulé juste ce qu'il faut, ce rosé de pressurage direct, vinifié comme un blanc, est « à consommer sans se poser de questions », peut-on lire dans la cave... Alors on se laisse aller ! 6,50 euros, mais oui ! Qu'un domaine aussi réputé vende son rosé d'été à ce prix mérite un coup de chapeau...

- Loire toujours avec ce bourgueil, Cuvée Alouette des Vignobles des Robinières. Du cabernet franc, évidemment, franc... du collier, coloré, croquant, plein de caractère, fruité, sur des notes acidulées et une finale vineuse qui en fait un parfait copain de repas... Nous, c'était avec des girolles, deux ou trois cèpes et un bout de bœuf grillé. 6,50 euros, le vin. Alors, là encore, profitez ...

- Loire toujours avec ce bourgueil, Cuvée Alouette des Vignobles des Robinières. Du cabernet franc, évidemment, franc... du collier, coloré, croquant, plein de caractère, fruité, sur des notes acidulées et une finale vineuse qui en fait un parfait copain de repas... Nous, c'était avec des girolles, deux ou trois cèpes et un bout de bœuf grillé. 6,50 euros, le vin. Alors, là encore, profitez ...

Quelques liens pour en savoir plus sur les domaines cités.

- Vignobles Marrenon.

- Château Lagrezette.

- Château Grand Boise.

- Domaine Pellé.

- Vignobles des Robinières.

Les petites lampées de rosé reviennent bientôt, avant l'automne...

Commenter cet article