Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Petites lampées entre saint-émilion du Château de Pressac et rivesaltes de Cazes...

Bourges. Avant de passer, très bientôt, aux rosés d'été, retour sur deux belles quilles ouvertes l'autre soir sur un « bout de bœuf » escorté de quelques cèpes bouchons avant une couronne au chocolat et aux cerises...

Avec le bœuf, un saint-émilion 2004 de Chateau de Pressac, Grand Cru Classé depuis 2012. Si vous vous baladez de temps en temps dans la région, vous ne pouvez pas rater cette imposante bâtisse, plantée sur un plateau calcaire, surplombant la vallée de la Dordogne, sur la commune de Saint-Étienne-de-Lisse. Entouré d'une propriété de quarante-deux hectares d'un seul tenant dont trente-six de vignes, le château appartient depuis 1997 à Dominique et Jean-François Quenin, un ancien cadre de chez Darty. Depuis cette date, les propriétaires ont beaucoup œuvré et beaucoup investi pour encore améliorer la qualité des vins, efforts récompensés par le classement en GCC il y a deux ans... Sorti de sa cave et ouvert depuis le début d'après-midi, ce magnum 04, s'est montré sous son meilleur jour. La fiche technique ? Assemblage de merlot (69%) de cabernet franc (18%), de cabernet sauvignon (9%) de malbec (2,5%) et de carmenère (1,5%). Jolie couleur pourpre sombre, nez très profond de baies noires mûres, de griotte et de pruneau, notes d'humus, soyeux en bouche, un brin réglissé, enveloppant, d'une longueur respectable... Bien avec la viande rouge, son jus réduit et ses cèpes...

Sur le dessert, donc, un vin doux naturel rouge, un rivesaltes bio, le Grenat 2008 du Domaine Cazes. Cent pour cent grenache noir, provenant des contreforts des Corbières, sol argilo-calcaire et galets roulés. La fiche technique ? « Vendange égrappée, fermentation à 28 degrés, mutage à l’alcool neutre, sur le chapeau de marc, en milieu de fermentation; macération sous alcool de deux semaines; mise en bouteille dans les douze mois qui suivent la vendange et conservation en cave climatisée .» Vraiment délicieux, ce Grenat ... Une délicate sucrosité, sur des baies sauvages compotées, des notes de pruneaux cuits et de café, avant une légère amertume chocolatée sur la finale longue et puissante, que j'ai encore en bouche...

Les petites lampées reviennent bientôt...

Petites lampées entre saint-émilion du Château de Pressac et rivesaltes de Cazes...

Commenter cet article