Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Le vignoble de Fabien Geoffrenet dans les mains des Domaines Joseph-Mellot...

Châteaumeillant. La belle aventure castelmeillantaise de Fabien Geoffrenet est terminée. Ce qui restait de son vignoble vient de « fusionner » avec les Domaines Joseph-Mellot. Et le vigneron est reparti vers d'autres activités...

J'imagine sans me tromper beaucoup que c'est avec beaucoup de tristesse et le cœur noué comme un cep de vigne, que Fabien Geoffrenet a cédé ce qu'il lui restait d'un vignoble créé à la force du poignet. Douze hectares, au final, dont les trois quarts avaient déjà été vendus il y a quatre ans, à trois jeunes vignerons de Quincy et Reuilly, Albin Roux, Vincent Siret et Nicolas Lecomte, avec lesquels il avait créé la Cuma de La Bidoire. Il avait jusqu'ici conservé trois hectares...

Néo-rural, comme il aimait se définir, Fabien était arrivé à Châteaumeillant au début des années 2000 après avoir été prothésiste dentaire pendant vingt ans. « Ma passion de la terre m'a amené à changer radicalement de métier, expliquait-il à l'époque, et c'est dans la vigne que je pense retrouver un prolongement à ma position artisanale ». Après un diplôme et un stage chez Bertrand Minchin, il s'installe définitivement dans son domaine en 2004 et ses vins sont tout de suite remarqués pour leur originalité et leur droiture. Son rosé Comte de Barcelone est une totale réussite et ses rouges, puissants et généreux, font le bonheur des amateurs de gamay, dont je suis ... Bon vent, Fabien pour la suite ...

En s'installant à Châteaumeillant, Catherine Corbeau-Mellot, la patronne des Domaines Joseph-Mellot, met donc un pied dans la seule appellation du Centre-Loire qui manquait à son catalogue. Un cas unique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article