Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Toques et Clochers et petites lampées de Sieur d'Arques au Carré des Feuillants ...

Paris. C'est avec l'ambition de restaurer les clochers des quarante-deux villages de l'appellation Limoux que Sieur d'Arques a inventé, il y a vingt-cinq ans, Toques et Clochers. Une vente aux enchères, la deuxième de France, derrière celle des Hospices de Beaune, qui marie gastronomie, fête populaire et préservation du patrimoine.

Cette 25ème édition aura lieu cette année dans le petit village de Tourreilles, les 12 et 13 avril. Les parrains ? Gérald Passenat, le chef triplement étoilé du Petit Nice à Marseille et Gérard Basset, Meilleur Sommelier du Monde en 2010.

Au cours du week-end, les quarante-deux vignerons sélectionnés font déguster aux acheteurs potentiels les fûts mis aux enchères. Une centaine de barriques sont vendues chaque année ici par Sotheby's, avant un dîner de gala qui réunit quelque sept cents convives. Pour la deuxième année consécutive, quatre lots de crémant de prestige seront également présentés à cette vente aux enchères. Le plasticien VanBINH a été choisi pour personnaliser quatre mathusalems déclinés en cent vingt bouteilles. L'an dernier, la vente de Toques et Clochers a rapporté 546.000 euros...

Toques et Clochers et petites lampées de Sieur d'Arques au Carré des Feuillants ...

Pour la présentation de cet évènement, nous nous sommes retrouvés toute une petite bande, pas mal de têtes connues, l'autre jour à Paris chez le "gascon" de la rue de Castiglione, Alain Dutournier, présent dans les cuisines du son doublement étoilé Carré des Feuillants. L'occasion de déguster les vins de Sieur d'Arques, cave créée en 1946, aujourd'hui conseillée par l'œnologue Denis Dubourdieu. Quelques chiffres pour situer l'affaire : 270 vignerons adhérents, deux mille hectares de vignobles dont près de 1.200 en appellation, soit 60% de la production des AOC Limoux...Ça pèse !

Après le très bon crémant Toques et Clochers blanc 2010, édition limitée, plein de jolies bulles, sur les épices et la noisette, servi pendant que tout le monde trouvait sa place, on nous proposa les deux blancs de terroir, l'Océanique et le Méditerranéen, millésime 2011. Le premier plus explosif, un peu iodé, discrètement boisé, idéal sur les huîtres en ravioles de Saint-Jacques, truffe blanche de mars et graines de lotus, un plat absolument divin, dont le moelleux du fond de l'assiette se mit à chanter sur le chardonnay méditerranéen, plus gras que son cousin...

Suivit un délicat carré d'agneau de lait des Pyrénées et ses jeunes légumes en navarin printanier, escortés de deux rouges AOC Limoux. D'abord l'épatant Petit Toqué 2009, un assemblage de merlot, syrah, cabernets et grenache, gourmand, léger, sur les baies sauvages. Puis, dans la même année, la cuvée Occursus. Là encore un assemblage complexe de tous les cépages cités plus haut, auxquels il faut ajouter le malbec... Un voyage au milieu de la garrigue, fruits rouges et pruneaux auxquels viennent se mêler des notes épicées et florales, de cacao et de tabac. Un très joli vin, enveloppant, plein et long mais peut-être un brin trop riche pour le plat, non ?

Toques et Clochers et petites lampées de Sieur d'Arques au Carré des Feuillants ...

Le camembert fermier poudré de noisette, fraîcheur de pomme verte acidulée, méritait évidemment un blanc. Deux, en fait. Deux "Toques et Clochers" 2011, vendus aux enchères. Clocher de Montazels, dix hectares sur le terroir Haute-Vallée, au sud de l'appellation, propriété de Sylvie Torregrossa. Agrumes, fleurs blanches, notes minérales, doté d'un incroyable potentiel, tout en finesse... Le second, provenant du terroir Océanique et de la commune de Villelongue où Didier Fanjeaux exploite dix hectares de cépages blancs sur un sol d'argiles et de galets roulés. Nez complexe et plein de caractère, beaucoup de fraîcheur en bouche, agrumes et fleurs. Les deux vins ont été élevés de la même façon mais à chacun son style. L'effet terroir...

Pour terminer, fraises gariguettes en pavlova, sorbet à la rose et gelée de litchis. Étonnant dessert, aux parfums délirants, dont la palette de couleurs se mariait avec le packaging un peu... violent de la dernière bouteille. Une Première bulle, Blanquette de Limoux, brut 2011, agréable, florale, dotée d'une belle acidité mais écrasée par le sorbet à la rose... Il faudra la revoir à l'apéritif. A Tourreilles, en avril ?

Les petites lampées reviennent bientôt...

Toques et Clochers et petites lampées de Sieur d'Arques au Carré des Feuillants ...

Quatre Terroirs... « Les quatre personnalités de chardonnay Toques et Clochers sont le fruit d'une recherche et d'un travail rigoureux de sélection sur le vignoble de l'aire, effectués par les Vignerons du Sieur d'Arques à partir de critères géo-climatiques précis. La particularité de chacun de ces terroirs permet d'exalter les caractères de vins très différents, tous issus du chardonnay et tous vinifiés et élevés en fûts de chêne », explique-t-on à la cave. Ces quatre terroirs sont baptisés Autan (la ceinture de Limoux), Méditerranéen , Océanique et Haute-Vallée. Sieur d'Arques propose une large gamme de vins, des bulles, des blancs et des rouges, tous en AOC, mais aussi des IGP Haute Vallée de l'Aude issus du chardonnay et du pinot noir, dont un rosé sympa, acidulé, vif et frais, parfait pour les grillades estivales, vendu 3,90 euros en GMS. Les prix des AOC vont de 9,50 euros pour les Petits Toqués et 15 euros pour le crémant 2010 édition limitée.

Commenter cet article