Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux fous !

Buveur, mangeur, cuisineur, voyageur, randonneur, jardineur, peinturlureur, champignonneur, pêcheur. À mes heures ... 

Je partage ici mes coups de cœur et mes découvertes avec d'autres Fous de vin que j'invite à répondre à mon petit questionnaire. 

Prenez contact.

Alain Fourgeot. 

Publié par Alain Fourgeot

Le Centre-Loire gourmand d'Alexis Goujard ...

Presse. Comme chaque année dans son numéro de février, mois du Salon d'Angers, la Revue du vin de France consacre un dossier aux vins de Loire. Le Berruyer Alexis Goujard a donc « arpenté la vallée », des Côtes d'Auvergne à Nantes. « Pour en rapporter cent bouteilles étonnantes élaborées par de nouveaux vignerons, des étoiles montantes et quelques stars. Des cuvées originales à des prix souvent dérisoires », lit-on dans le chapeau du papier. Prix dérisoires ? C'est à voir...

Sa sélection pour le Centre-Loire ? La voici ...

A Reuilly, le journaliste a découvert le Domaine Mabillot, repris en 2008 par les enfants, Alain et Matthieu et a aimé leurs blancs . A Menetou-Salon, Paul-Henry Pellé et son excellent Cœur de Cris 2012 a bien évidemment été retenu. Ainsi qu'Antoine Van Remoortere, qui, après avoir travaillé chez Julien Zernott (lequel fut le vinificateur du Domaine Pellé) au Domaine de l'Escalette dans le Languedoc, est revenu dans le Cher pour prendre en mains les vignes du château de Maupas. « Suivez cet ambitieux, il va vous étonner ! », conclut le journaliste.

A Sancerre, Alexis Goujard a été séduit par le blanc du (tout petit) Clos des Remparts, en plein centre-ville, des deux cousins Vacheron. Et par les cuvées de Daniel Crochet (Bué) et de Pierre Martin (Chavignol). Ainsi que par le blanc Monts Damnés 2012 du Domaine Paul Prieur * (Verdigny) et la Cuvée des 500 ans du Domaine Jopeph-Mellot. Et par le « couple haute-couture » formé par Alphonse Mellot et Hélène Bellanné qui viennent « de lancer deux cuvées de petit négoce ».

Mathieu Coste et son pinot sans soufre, pour les Coteaux-du-Giennois ainsi qu'Alexandre Bain, Pouilly-Fumé, pour ses « blancs dorés et veloutés, loin des sauvignons variétaux » font partie des élus... Ainsi que les frères Saget, mais pour leur domaine des Grandes Espérances, en appellation Touraine Mesland.

Pour rester dans le Berry, du côté de Valencay, le Claux Delorme de Bertrand Minchin a également été retenu dans cette sélection des « 100 vins de Loire bluffants »...

* Alexis Goujard évoque une parcelle argilo-calcaire des Monts Damnés, à Chavignol, « isolée », par Didier Prieur. En fait, c'est son fils Luc, vingt-trois ans, arrivé au domaine Paul Prieur en 2012, qui a décidé de créer quelques cuvées parcellaires, dont celle-ci. J'en reparlerai un de ces jours...

Commenter cet article